82175432371
academy
Sécurité
Sécurité
Voir tous les Sécurité articles
Confidentialité
Confidentialité
Voir tous les Confidentialité articles
Performances
Performances
Voir tous les Performances articles
Choisir la langue
Choisir la langue

Comment repérer les infox

Dès que vous êtes connecté ou que vous parcourez les publications sur les réseaux sociaux, vous êtes très rapidement confronté aux infox. Mais il n’est pas toujours simple de faire la différence entre infox, informations orientées et simple satire. Lisez ce guide pour apprendre comment repérer les infox et comment distinguer le vrai du faux. Ensuite, installez Avast Secure Browser et sa fonctionnalité de vérification des informations pour vérifier facilement la fiabilité de n’importe quelle source d’informations.

Academy-What-is-fake-news-Hero

Qu’est-ce qu’une infox

Une infox, aussi appelée en anglais « fake news », est une forme de désinformation déguisée en information véritable et qui est généralement publiée pour tromper ou influencer le public. Bien qu’elles soient toujours tendancieuses, les infox ne sont pas toujours basées sur des mensonges clairs. Les faits réels peuvent toujours être présentés sans contexte critique et se transformer en simples mensonges.

Hamburguer menu icon

Cette article contient :

    Les infox peuvent paraître très convaincantes et très difficiles à contredire. L’omniprésence de la désinformation en ligne brouille la frontière entre le vrai et le faux. Bien que ces infox soient la plupart du temps inoffensives, voire drôles, elles sont susceptibles d’être instrumentalisées pour influencer l’opinion publique ou d’être utilisées par les pirates comme une forme d’ingénierie sociale.

    Pour comprendre la définition des infox, il est important de tenir compte de l’ensemble des sources de ces fausses informations, notamment : les informations orientées, la propagande et les pièges à clics, tous susceptibles de contenir des malwares, les logiciels malveillants, ou des adwares, c’est-à-dire des logiciels publicitaires.

    Nous pensons tous être parfaitement capables de repérer les infox, mais avec leur prolifération et leur sophistication croissante, par exemple avec le recours à la technologie du deepfake, même les lecteurs les plus scrupuleux peuvent facilement être trompés, surtout si l’infox se base sur des faits réels et est conçue pour exploiter certains biais cognitifs.

    Quand les infox sont-elles apparues ?

    L’augmentation récente du volume d’infox remonte à la campagne présidentielle de 2016 aux États-Unis, et à la campagne de Donald Trump, qui a contribué à la popularisation du terme « fake news » en dénonçant comme infox toutes les informations qu’il n’appréciait pas. Au cours de son mandat, Donald Trump a repris le terme « fake news » dans environ 900 tweets, soit environ une fois tous les deux jours.

    Donald Trump a tweeté le terme « fake news » environ 900 fois au cours de son mandat.Donald Trump a repris le terme « fake news » sur Twitter tout au long de son mandat. (Source : CNBC)

    Mais bien avant que nous ne commencions à nous préoccuper de la sécurité de nos enfants sur Facebook et des infox en ligne, il existait déjà des équivalents sous forme de gros titres sensationnalistes et tendancieux ou encore sous forme de propagande politique jouant sur la corde sensible pour manipuler les esprits et les comportements. Le problème des infox dans la presse était si répandu au XIXe siècle qu’un nouveau terme a même fait son apparition pour le décrire. On parlait alors en anglais de yellow journalism, c’est-à-dire du journalisme de mauvaise qualité, voire de la presse à scandales.

    Mais dans un certain sens, les infox ont commencé à se répandre au détour de simples conversations. Les fausses affirmations, les tromperies et les opinions déformées déguisées avec l’apparence de faits concrets existent depuis toujours, mais les fausses informations diffusées par les médias en ligne se faisant passer pour des sources légitimes sont un phénomène plus récent et plus spécifique.

    La démocratisation de la publication grâce à Internet complique encore la réponse à la question centrale, qui est de savoir qui crée les infox. Ces informations peuvent faire partie d’une campagne organisée et orchestrée par des groupes de pression, mais elles peuvent tout aussi bien être propagées par des opportunistes produisant du contenu faux pour gagner rapidement de l’argent, gagner des clics ou bien mener à bien des arnaques en ligne.

    Exemples d’infox

    Les faux articles et les fausses informations sont presque partout, sur les réseaux sociaux, sur les forums sur Internet, dans les newsletters, à la télévision et dans la presse écrite. Mais tous les exemples d’infox peuvent en général être classés selon certaines catégories, et plus vous en savez à ce propos, plus il vous sera facile de les repérer, peu importe où elles sont publiées.

    Informations orientées

    Toute information orientée au point d’être considérée comme tendancieuse, surtout si elle fait abstraction de tout contexte critique, peut être considérée comme une forme d’infox. Et rien de plus facile que de trouver des exemples de fausses informations découlant de reportages biaisés.

    Par exemple, pour critiquer la politique d’immigration de Donald Trump en 2018, certains organes de presse ont publié des images présentant prétendument un « premier aperçu » d’enfants enfermés dans des cages à la frontière entre le Mexique et les États-Unis. Le problème, c’est que ces photos dataient de 2014 et montraient les installations de détention créées sous le gouvernement de Barack Obama. Donc, même si des enfants d’immigrants étaient bel et bien séparés de leur famille et détenus dans des cellules à la frontière, ces images ne montraient en rien un « premier aperçu » d’un nouveau phénomène.

    Exemple d’infox démontrant des pratiques journalistiques de mauvaise qualité, qui présente sans contexte des enfants d’immigrants dans des cages.Toutes les informations clairement orientées, comme cet exemple publié par le média en ligne azcentral, peuvent être considérées comme des infox.

    Propagande

    La propagande est une forme d’infox qui met en avant un programme politique par le biais de moyens rhétoriques forts, conçus pour déclencher une réaction instinctive et émotionnelle. Les réseaux sociaux sont envahis de mèmes de propagande et autres contenus viraux tendancieux qui font qu’il est difficile d’échapper complètement aux infox.

    La propagande est un moyen efficace de renforcer et de radicaliser les idées préconçues. Ce genre d’infox est en général destiné à des publics bien spécifiques, qui ont déjà leur propre opinion, souvent biaisée, ou qui sont particulièrement ouverts à certaines idées ou à certains modes de persuasion.

    Voici un exemple de propagande moderne. Elle utilise des mots et des images simples, fait appel aux émotions et fait fi de toute logique et de toute nuance pour arriver à une conclusion.

    Les mèmes de propagande sur les réseaux sociaux en disent beaucoup en quelques phrases simples et font directement appel aux émotions.Un mème devenu viral sur Facebook après l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

    Piège à clics

    Le piège à clics est un article qui attire des lecteurs à l’aide de titres exagérés, voire complètement faux. L’objectif du piège à clics est simple : vous faire cliquer. Dans le meilleur des cas, c’est un stratagème douteux pour augmenter le trafic sur un site web. Dans le pire des cas, c’est un moyen pour les pirates d’infecter votre appareil avec des malwares ou des scarewares.

    Les pièges à clics commencent en général par un gros titre, mais vous devez cliquer pour savoir exactement ce qu’il en est. Tous les cas de pièges à clics ne sont pas forcément de fausses informations ou des articles biaisés, mais ils ne sont jamais fiables, ne font preuve que de peu d’intégrité et ne contiennent au final que peu d’informations concrètes.

    Prenons l’exemple suivant. Je vous révèle de suite ce qu’ont de choquant ces petits oursons verts : ils sont aromatisés à la fraise. C’est tout !

    Exemple de piège à clics. Attention, les oursons verts sont aromatisés à la fraise. Ne cliquez pas !Les articles pièges à clics prétendent souvent contenir des informations importantes, voire des vérités cachées.

    Satire

    La satire est une forme de fausse information sur Internet qui joue sur l’humour, l’exagération, parfois même la provocation ou la grossièreté pour rire de certains événements de l’actualité ou mettre en lumière toute l’ironie du monde.

    La plupart des médias satiriques comme The Onion, The Daily Show, ou le Gorafi en France, n’essaient même pas de cacher le fait qu’ils publient de fausses informations. Leurs articles et leurs titres sont tellement exagérés ou absurdes qu’ils sont clairement faux, mais ce n’est pas forcément évident tout de suite.

    Comme d’autres formes malsaines d’infox, la satire tourne en général autour d’un élément de vérité, comme cette « information » publiée par le Daily Mash.

    Article satirique publié par le Daily Mash, un site d’informations satiriques britannique.La satire est un moyen particulièrement efficace de mettre en avant l’absurdité du monde.

    Comment repérer les infox

    Comment repérer une infox qui arrive jusqu’à vous ? Tout comme il existe certaines caractéristiques qui permettent de repérer les applications frauduleuses, un certain nombre d’éléments doivent vous alerter lorsque vous êtes face à une fausse information.

    Voici comment savoir si une information est fausse ou non :

    Manque de fiabilité des sources

    Une fois que vous connaissez les principales sources d’infox, il devient beaucoup plus simple de les repérer et les éviter. Vérifiez systématiquement la source originale de chaque information. Faites attention aux sites considérés comme peu fiables, aux nouveaux blogs ou aux organisations inconnues ou bien encore aux publications sur les réseaux sociaux qui ne mentionnent aucune source.

    Le déluge de sources d’information à la fiabilité douteuse sur les réseaux sociaux soulève plusieurs questions, par exemple de savoir si Twitter est sûr pour les enfants, et peut même vous faire envisager de supprimer votre propre compte Facebook. Et le fait de systématiquement vérifier la fiabilité des sources ne vous rend pas seulement plus apte à détecter les infox : vous serez mieux armé pour repérer les cas de clickjacking (c’est-à-dire le détournement de clic) et éviter le phishing sur Facebook, ainsi que de nombreux autres types d’arnaques.

    Pour faciliter encore la détection des infox, le plug-in Avast News Companion pour le navigateur Avast Secure Browser et pour Chrome contrôle l’intégrité des sources d’information pendant la navigation. Il comprend une fonctionnalité de vérification des faits basée sur plusieurs sources et vous aide à repérer les contenus tendancieux qui échappent à toute bonne vérification des sites web.

    Couverture contradictoire

    Si la façon dont une information est relatée est en décalage avec la majorité des autres publications, c’est peut-être un signe qu’il s’agit d’une infox. Avant d’arriver à toute conclusion hâtive, cherchez d’autres articles sur l’événement ou le sujet en question pour voir si d’autres sources plus connues le confirment.

    Le fait de savoir faire la distinction entre les infox et les informations contradictoires se limite souvent à vérifier le niveau de fiabilité du journaliste ou du média concerné. Pour aller plus loin dans les reportages contradictoires, vous aurez peut-être besoin d’un VPN pour pouvoir accéder à du contenu soumis à des restrictions géographiques ou échapper à la censure avec l’aide d’un des meilleurs navigateurs en matière de confidentialité.

    Titres à sensation

    Il est parfois possible de repérer les infox par l’aspect sensationnaliste de leur titre. Même les histoires présentant un fond de vérité sont la plupart du temps tournées de manière à attirer le lecteur ou mettre en avant un aspect spécifique. Plus le titre est sensationnaliste, plus l’article est susceptible d’être un piège à clics, un simple article de propagande, voire même une source de publicités malveillantes.

    Traitez tous les contenus commençant par un titre sensationnaliste avec méfiance et vérifiez ce que disent les autres médias ou d’autres sources de confiance sur cette même information.

    Reportages obsolètes

    Si un article est ancien, il est possible qu’il ne soit plus pertinent. La plupart des médias de qualité mettent à jour les articles obsolètes et les suppriment même parfois, mais n’importe quelle information communiquée en toute bonne foi peut se transformer en infox avec l’évolution du contexte et la façon dont les événements se déroulent. Évitez les infox en vous assurant que toutes les informations que vous lisez sont bien à jour.

    Articles satiriques

    Si une information vous semble particulièrement exagérée ou bizarre, posez-vous la question de savoir si elle doit être prise au sérieux. Il arrive souvent que des articles satiriques sur l’actualité soient publiés en même temps que de véritables informations, surtout sur les réseaux sociaux, ce qui peut créer une certaine confusion. Il est facile de repérer la satire quand elle vient d’un site de fausses informations connu, mais il est plus délicat de savoir s’il s’agit d’une infox ou d’une blague quand on manque de contexte.

    The Onion est un site satirique américain qui publie des articles humoristiques pour faire rire ses lecteurs.The Onion est un site très populaire aux États-Unis, qui publie des articles satiriques sur des sujets nationaux et internationaux.

    Faites confiance à votre instinct

    Il n’est pas toujours facile de faire la distinction entre les infox et les informations fiables, mais il suffit parfois simplement d’un peu de bon sens. Les infox sont convaincantes parce qu’elles sont écrites pour jouer sur les préjugés, les espoirs et les craintes des lecteurs. Mais tout comme les tentatives de phishing et autres arnaques, ces articles donnent la sensation qu’il y a quelque chose de bizarre. Fiez-vous à votre intuition.

    Protégez votre appareil des sites frauduleux

    Le web regorge de faux sites destinés à vous tromper, qu’il s’agisse de sites de médias publiant des infox, de téléchargements malveillants ou de liens de phishing. Et la vigilance n’est pas toujours suffisante. Mais équipé de tout l’arsenal d’outils de sécurité d’Avast Secure Browser, vous pouvez naviguer en toute sérénité.

    Spécialement conçu par des experts en sécurité pour offrir un maximum de protection, Avast Secure Browser empêche le suivi sur le web, masque votre identité et bloque automatiquement les sites web frauduleux, les fenêtres contextuelles et les liens dangereux pour éviter les pièges à clics et autres arnaques à la source. Avec en plus la nouvelle fonctionnalité Companion, Avast Secure Browser simplifie la vérification de l’authenticité des informations que vous rencontrez sur Internet.

    Vérifiez vos sources d'information avec Avast Secure Browser

    INSTALLER GRATUITEMENT

    Vérifiez vos sources d'information avec Avast Secure Browser

    INSTALLER GRATUITEMENT
    Autres menaces
    Sécurité
    Carly Burdova
    22-07-2022