academy
Sécurité
Confidentialité
Performances
Choisir la langue
Avast Academy Confidentialité Navigateur Technologie de reconnaissance faciale : tout ce que vous devez savoir

Technologie de reconnaissance faciale : tout ce que vous devez savoir

Avez-vous déjà déverrouillé votre téléphone à l’aide de votre visage ? A-t-on déjà scanné votre visage lors d'un contrôle de sécurité à l’aéroport ? Si oui, vous avez déjà eu affaire à la technologie de reconnaissance faciale. Dans cet article, nous allons vous présenter les tenants et aboutissants de cette technologie de plus en plus sophistiquée et populaire. Vous comprendrez alors en quoi un logiciel de confidentialité peut préserver votre identité et vie privée.

How_facial_recognition_technology_works-Hero

Qu’est-ce que la reconnaissance faciale ?

La reconnaissance faciale est une technologie utilisée pour cartographier, identifier ou vérifier la structure faciale dune personne. Elle permet de créer un code numérique unique, appelé empreinte faciale. Cette empreinte faciale est stockée dans une base de données de reconnaissance faciale. Si vous entrez une photo dans la base de données, elle trouvera l’empreinte faciale correspondante.

Hamburguer menu icon

Cette article contient :

    Comment ça marche ?

    Avec l’évolution de la technologie de reconnaissance faciale, de nombreuses méthodes permettent de cartographier les visages et de stocker les données avec divers niveaux de précision et d’efficacité. Dans cet article, nous allons vous présenter le fonctionnement de la reconnaissance faciale, comment on stocke ses données et qui y a accès.

    Il existe 3 méthodes de reconnaissance faciale :

    • Système traditionnel : identification d’une personne à partir d’une photo.

    • Système 3D : utilisation d’un scanner 3D pour capturer la ressemblance d’un visage en temps réel.

    • Système biométrique : analyse des contours du visage, des caractéristiques et des mesures, pour déterminer l’identité d’une personne.

    Système de reconnaissance faciale traditionnel

    Le système traditionnel repose sur 2 méthodes :

    • La méthode holistique analyse tout le visage d’une personne pour identifier les traits qui correspondent à une cible.

    • La méthode basée sur les traits du visage sépare les données pertinentes du visage, puis les applique à un modèle qui est comparé à des correspondances potentielles.

    Pour identifier un visage, le système traditionnel suit les étapes suivantes.

    Étape 1 : détection

    Le logiciel de reconnaissance faciale détecte votre visage sur une image (pensez à ces petits carrés qui apparaissent lorsque vous étiquetez quelqu’un sur Facebook, ou aux carrés qui apparaissent sur votre téléphone lorsque vous centrez une photo).

    Étape 2 : analyse

    Des algorithmes de reconnaissance faciale permettent d’identifier vos caractéristiques biométriques et faciales uniques (espace entre le nez et la bouche, taille des sourcils, largeur du front, etc.).

    Ces caractéristiques distinctives sont appelées points nodaux. En moyenne, le visage humain en contient environ 80. Ces informations analogiques sont converties en code numérique pour former votre empreinte faciale.

    Étape 3 : identification

    Le logiciel de reconnaissance faciale peut désormais comparer votre empreinte faciale avec d’autres empreintes de la base de données pour trouver une correspondance.

    Le logiciel de reconnaissance faciale compare votre empreinte faciale avec d’autres empreintes de la base de données.Il compare votre empreinte faciale avec d’autres empreintes de la base de données.

    Reconnaissance faciale 3D

    La méthode de reconnaissance faciale 3D repose sur des capteurs qui capturent la forme du visage avec plus de précision.

    Contrairement aux méthodes traditionnelles de reconnaissance faciale, la précision de la reconnaissance faciale 3D n’est pas affectée par l’éclairage – les scans peuvent même être effectués dans l’obscurité. La reconnaissance faciale 3D présente aussi l’avantage de pouvoir reconnaître une cible sous plusieurs angles, plutôt qu’avec un simple profil droit.

    L’iPhone X (et les versions ultérieures) est équipé de la technologie Face ID, qui s’appuie sur la reconnaissance faciale 3D pour identifier son propriétaire.

    Le processus de reconnaissance faciale 3D comporte six étapes.

    Étape 1 : détection

    Votre visage peut être capturé directement en tant qu’image 3D par les caméras de reconnaissance faciale (comme lorsque vous effectuez un scan du visage avec votre téléphone). Il peut aussi être capturé en scannant une photo 2D.

    Étape 2 : alignement

    Le logiciel de reconnaissance faciale détermine la position et l’angle de votre visage, ainsi que sa taille. Tant que votre visage est orienté à moins de 90 degrés par rapport à la caméra, le logiciel de reconnaissance faciale 3D peut l’identifier.

    Étape 3 : mesure

    Maintenant que votre image a été détectée, le système mesure (au millimètre près) la forme particulière de votre visage. Avec cette mesure très précise, il crée un modèle.

    Étape 4 : représentation

    Comme pour l’étape d’analyse de reconnaissance faciale traditionnelle, le système prend le modèle unique qu’il a créé à partir des caractéristiques de votre visage et le convertit en code.

    Étape 5 : correspondance

    Cette étape consiste à effectuer une recherche dans la base de données pour trouver une correspondance avec votre modèle nouvellement converti. Si la base de données est entièrement constituée d’images 3D, une correspondance peut être établie sans aucune étape supplémentaire. 

    Si la base de données contient également des images 2D, le logiciel utilise un algorithme pour convertir votre image faciale 3D en 2D afin de trouver une correspondance.

    Étape 6 : vérification ou identification

    Selon le cas, le logiciel de reconnaissance faciale 3D peut soit vous vérifier, soit vous identifier. La vérification permet de confirmer votre identité, en faisant correspondre votre scan avec une image qui vérifie votre identité (comme la photo d’un permis de conduire). 

    Le logiciel peut également identifier une personne, le scan étant alors comparé à toutes les photos de la base de données pour trouver d’éventuelles correspondances.

    Reconnaissance faciale biométrique

    Dans le domaine de la reconnaissance faciale, la biométrie de la peau et du visage constitue un domaine en développement et peut augmenter considérablement le niveau de précision. L’analyse de la texture de la peau se concentre sur une section de la peau, en utilisant un algorithme pour effectuer des mesures très minutieuses des lignes, des textures et des pores.

    L’analyse biométrique de la reconnaissance faciale est si précise quelle peut faire la différence entre des vrais jumeaux.

    Où et comment les données de reconnaissance faciale sont-elles stockées ?

    Il y a de fortes chances que vos données de reconnaissance faciale soient dans votre main ou votre poche. De nombreux smartphones proposent des options de connexion biométrique, notamment par empreintes digitales et faciales. Ces données sont stockées dans l’appareil-même, de sorte que vos données biométriques peuvent être vérifiées sans être envoyées à une source extérieure.

    Votre empreinte faciale n’est pas forcément dans les bases de données d’Apple ou de Samsung, mais peut-être dans une autre base de données dans le monde.

    De nombreux services de police disposent d’une base de données de reconnaissance faciale. Aux États-Unis, la base de données du FBI est constamment alimentée et peut comparer plus de 640 millions de photos. La Chine a récemment rendu les scans faciaux obligatoires pour les personnes souhaitant bénéficier d’un forfait de données mobiles. Sa base de données permet actuellement d’identifier à peu près chacun de ses 1,4 milliard de citoyens.

    Il existe également un certain nombre de bases de données publiques accessibles gratuitement, bien que leur nombre d’images soit limité par rapport aux bases de données privées ou officielles.

    Le développement le plus alarmant de ces bases de données porte sur les sociétés de courtage de données, comme Clearview AI, qui se targue d’avoir récupéré plus de trois milliards d’images sur Internet (réseaux sociaux, sites d’entreprises, etc.).

    Les courtiers en données ne se contentent pas de collecter des images. Les annonceurs suivent la quasi-totalité de votre comportement en ligne (ce que vous regardez, ce que vous achetez, les sites que vous visitez) à l’aide de cookies. Ces informations sont souvent combinées avec des données provenant de l’empreinte du navigateur, une méthode de suivi web plus poussée qui utilise des scripts cachés pour vous identifier grâce aux attributs uniques de votre navigateur et de votre ordinateur. 

    L’empreinte du navigateur repose sur les paramètres de votre navigateur (langue, fuseau horaire, extensions, système d'exploitation, carte graphique, etc.) pour développer un profil permettant de vous identifier avec un niveau de précision extrêmement élevé.

    Pour perturber et empêcher ce type de collecte de données, vous pouvez utiliser un navigateur privé et sécurisé avec une technologie anti-empreinte digitale. Avast Secure Browser a été spécialement conçu pour bloquer les outils de suivi web, brouiller les scripts d'empreintes digitales des navigateurs et bloquer les publicités. Pour naviguer en privé, essayez tout de suite notre navigateur sécurisé et gratuit.

    La technologie de reconnaissance faciale est-elle vraiment précise ?

    Ces dernières années, la précision de la technologie de reconnaissance faciale s'est considérablement améliorée. En 2014, le meilleur algorithme présentait un taux d'erreur de 4,1 % ; en 2020, il n'affichait qu'un taux d'erreur de 0,08 %. Mais la technologie présente encore des lacunes importantes (et très significatives), notamment en matière d’ethnie et de genre.

    La reconnaissance faciale est très précise pour identifier les hommes blancs, mais moins efficace pour les femmes ou les personnes de couleur.

    La technologie devenant omniprésente, il convient de se demander quelle est la précision de la reconnaissance faciale. Si l'image analysée est parfaitement claire, le sujet peut être identifié avec une précision allant jusqu'à 99,97 %.

    Mais les images sont rarement parfaitement claires. Dans le monde réel, les photos sont souvent prises dans des conditions loin d'être idéales (mauvais éclairage, profils faciaux peu avantageux, etc.), et on peut facilement obtenir de fausses correspondances de reconnaissance faciale.

    En termes d'exactitude, les deux plus grands problèmes touchent l’ethnie et le genre. Il s'est avéré que la technologie de reconnaissance faciale permettait d’identifier les hommes blancs avec une très grande précision, mais moins pour les femmes ou les personnes de couleur. De fait, une étude du MIT réalisée en 2018 a révélé que lorsqu'un algorithme de reconnaissance faciale tentait d'identifier des femmes à la peau foncée, le taux d'erreur était de 34,7 % ! À titre de comparaison, le taux d'erreur maximal pour l'identification des hommes blancs est de 0,8 %.

    À quoi sert la reconnaissance faciale ?

    Avec la popularité croissante de la reconnaissance faciale, de nombreuses industries comprennent naturellement son potentiel. Les logiciels de reconnaissance faciale peuvent remplir de nombreuses fonctions, notamment pour les forces de l'ordre, la sécurité dans les aéroports, les smartphones et autres technologies grand public. Voici quelques-uns des usages courants de la technologie de reconnaissance faciale.

    icon_01Caméras de reconnaissance faciale dans les smartphones

    Les smartphones les plus récents peuvent être déverrouillés grâce à un logiciel de reconnaissance faciale. Tout comme l'option de scan des empreintes digitales, l'utilisation d'une empreinte faciale complique fortement le piratage d'un téléphone (sauf si quelqu'un parvient à tenir le téléphone devant votre visage). Aux États-Unis, le déverrouillage forcé d’un téléphone par reconnaissance faciale a été jugé illégal en tant que tactique policière en 2019.

    icon_02Sécurité dans les aéroports

    La technologie de reconnaissance faciale est utilisée dans les aéroports du monde entier. L'enregistrement des passagers par reconnaissance faciale pourrait permettre d'accélérer et de fluidifier les procédures de sécurité dans les aéroports, malgré les problèmes de confidentialité que cela peut poser.

    icon_03Organismes d'application de la loi

    Comme déjà indiqué, la police recourt de plus en plus à la reconnaissance faciale. Les forces de l'ordre utilisent diverses bases de données pour identifier et vérifier les personnes suspectes.

    icon_04Identification des maladies

    Le National Human Genome Research Institute a utilisé la reconnaissance faciale pour diagnostiquer le syndrome de DiGeorge, favorisant une identification précoce de la maladie. Dans sa petite étude, l'algorithme de reconnaissance faciale a permis de diagnostiquer la maladie avec une précision de 96,6 %.

    icon_05Localisation d’animaux

    Finding Rover est une application de reconnaissance faciale axée sur les animaux. Les utilisateurs peuvent y télécharger une photo de leur animal. Si leur animal est perdu, l'entreprise peut utiliser la reconnaissance faciale pour trouver des correspondances dans les refuges pour animaux locaux.

    Histoire de la reconnaissance faciale

    Voici quelques dates-clés sur l’évolution de la technologie de reconnaissance faciale.

    3993 AVANT J.-C.

    La reconnaissance faciale fait ses premiers pas, avec la création des premiers miroirs en plaques d’obsidienne.

    D'accord, d'accord, on fait une avance rapide...

    1962-1964

    Woodrow W. Bledsoe dirige une équipe chargée de déterminer si des ordinateurs peuvent reconnaître un visage humain. Pour ce faire, il apprend à un ordinateur à identifier les caractéristiques d'un visage, puis à mesurer ces caractéristiques et à les comparer à d'autres visages. L'expérience n'est pas un succès, mais l'idée est prometteuse et accroît l'intérêt pour les logiciels de reconnaissance des visages.

    Années 1970

    Goldstein, Harmon et Lesk s'appuient sur les travaux de Bledsoe pour développer 21 marqueurs de visage spécifiques que les ordinateurs peuvent utiliser pour la reconnaissance faciale. Malheureusement, comme Bledsoe avant eux, ils sont limités par la technologie de l'époque, qui nécessite une bonne dose de calcul manuel.

    1988-1991

    En 1988, Surovich et Kirby développent la notion de eigenfaces (visages propres). Il s’agit de visages standardisés créés à partir de l'étude de nombreux autres visages. Il s'agit de la première approche holistique (visage entier) de la reconnaissance faciale.

    En 1991, Turk et Pentland approfondissent ces travaux et découvrent un moyen de détecter des visages dans des images. Bien que ces expériences soient également limitées par la technologie disponible, elles connaissent un grand succès. Dans certaines méthodes de reconnaissance faciale actuelles, les visages propres sont toujours considérés comme une comparaison de base.

    Années 1990-2000

    À la fin du siècle dernier, la technologie de reconnaissance faciale a connu de grands progrès. En 1993, la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) et le National Institute of Standards and Technology (NIST) lancent le programme FERET (Face Recognition Technology), dans le but de créer une base de données de reconnaissance faciale.

    Au début des années 2000, le NIST introduit une série d'évaluations appelée « Face Recognition Vendor Test ». Ces évaluations indépendantes des bases de données de reconnaissance faciale sont encore utilisées aujourd'hui.

    2010

    C'est là que ça devient plus sérieux. Facebook lance un logiciel de reconnaissance faciale qui identifie les utilisateurs des photos téléchargées.

    2017

    Apple annonce que l'iPhone X inclura Face ID, son propre logiciel de reconnaissance faciale permettant de déverrouiller un téléphone à l’aide d'un scan facial. En 2017, apparaît également Clearview AI, mentionné plus haut, avec sa base de données de plus de trois milliards de photos glanées sur Internet.

    Problèmes de confidentialité

    La reconnaissance faciale est sans aucun doute une technologie passionnante, mais les scans faciaux suscitent beaucoup de préoccupations légitimes, notamment en termes d’abus et de faux positifs. Heureusement, vous pouvez protéger vos données.

    Le danger de la reconnaissance faciale et des technologies de surveillance

    Pendant la pandémie de COVID-19, la technologie de reconnaissance faciale a été utilisée pour vérifier que des employés respectaient le port du masque. Elle a aussi été utilisée secrètement dans des hôtels et restaurants en Europe et aux États-Unis, soulevant des inquiétudes quant au respect de la vie privée.

    En Chine, des technologies de surveillance telles que la reconnaissance faciale ont été utilisées pour localiser et condamner des minorités religieuses. De plus, le gouvernement chinois vend ses logiciels de surveillance à d’autres gouvernements autoritaires, notamment au Venezuela et au Zimbabwe.

    La technologie de reconnaissance faciale peut être utilisée comme un outil de surveillance par les gouvernements autoritaires.Les gouvernements peuvent utiliser la technologie de reconnaissance faciale pour surveiller leurs citoyens.

    La société IBM a déclaré qu'elle ne développerait ni ne proposerait plus de technologie de reconnaissance faciale. Et Google n'offrira pas de reconnaissance faciale tant qu'il n'aura pas développé de politiques pour éviter les abus. Même Amazon a interdit pendant un an à la police d'utiliser son logiciel de reconnaissance faciale, en raison de problèmes de précision et de préjugés ethniques.

    Comment se protéger ?

    Si la technologie de reconnaissance faciale vous fait peur, vous pouvez limiter vos chances de figurer dans une base de données.

    • Désactivez la reconnaissance faciale sur Facebook. Vous pouvez modifier vos paramètres Facebook pour empêcher son logiciel de vous reconnaître si vous apparaissez sur des photos ou vidéos. Lorsque vous désactivez ce paramètre, Facebook supprime également le modèle de visage qui vous est associé.

    • Arrêtez de transformer votre apparence avec des filtres. Selon Snapchat, sa technologie d’échange de visages n'est pas aussi poussée que les algorithmes de reconnaissance faciale, mais ses millions de scans de visages lui donnent un certain pouvoir. L’année dernière, l’application de retouche photo et vidéo FaceApp a suscité la méfiance en proposant des filtres pour se faire vieillir. Le problème, c'est que les conditions d'utilisation donnent à l'entreprise le droit d'utiliser les photos téléchargées comme bon lui semble.

    • Préservez votre anonymat avec un VPN. Comme un VPN (réseau privé virtuel) chiffre vos données d’activité web et masque votre adresse IP, vous pouvez dissimuler votre identité aux acteurs malveillants, et même à votre fournisseur d'accès à Internet. Vous pouvez donc empêcher le suivi web et limiter la quantité d'informations pouvant être associées à votre image.

    Attention, même si vous utilisez un bon VPN, vous devez rester prudent lorsque vous chargez des images de vous sur Internet. Comme on le dit souvent, « la vie numérique est éternelle ».

    Protégez vos données avec Avast BreachGuard

    Les vendeurs de données, les entreprises et autres entités collectent des données sur tous les internautes, y compris vous. Ils vendent ces données à des spécialistes du marketing, à des annonceurs et à d’autres acteurs intéressés par ces informations agrégées ou personnalisées. Outre cette atteinte à la vie privée, les bases de données des courtiers risquent toujours d’être exposées, et vos données de se retrouver en vente sur le dark web.

    Avec Avast BreachGuard, vous pouvez mieux gérer vos données sur Internet : ce logiciel permet de contacter les courtiers connus pour qu’ils retirent vos données de leurs registres. En parallèle, il surveille les places de marché sur le dark web et vous alerte en cas de fuite de vos informations personnelles, ce qui vous permet de réagir vite et d'identifier vos problèmes de confidentialité.

    Disponible aussi sur Mac

    Disponible aussi sur PC

    Disponible aussi sur PC

    Disponible aussi sur Mac

    Empêchez le suivi web et préservez la confidentialité de vos données avec Avast Secure Browser pour Android

    INSTALLER (GRATUIT)

    Empêchez le suivi web et préservez la confidentialité de vos données avec Avast Secure Browser pour iOS

    INSTALLER (GRATUIT)