55140158040
academy
Sécurité
Confidentialité
Performances
Français
Avast Academy Sécurité Malwares Qu’est-ce qu’un scareware ? Comment les détecter, les éviter et les supprimer

Qu’est-ce qu’un scareware ? Comment les détecter, les éviter et les supprimer

Vous avez déjà vu de nombreuses fenêtres s’afficher sur votre écran, vous avertissant que votre ordinateur avait été infecté par un virus ? Si c’est le cas, vous avez fait l’expérience d’une attaque de scareware, qui cherche à forcer l’utilisateur à visiter des sites web non sécurisés ou à acheter un logiciel de sécurité frauduleux. Découvrez comment reconnaître et supprimer les scarewares. Ensuite, procurez-vous un logiciel de sécurité puissant comme Avast One pour éviter systématiquement les escroqueries de type scareware.

Clubic-icon
2022
Antivirus performant, fiable
presse-citron-icon
Meilleur antivirus
PC-editors-choice-icon
2023
Choix de la rédaction
What-is-scareware-and-how-to-remove-it-Hero
Écrit par Oliver Buxton
Publié le 30 mars 2021

Qu’est-ce qu’un scareware (ou alarmiciel) ?

Un scareware (ou alarmiciel) est une escroquerie cybernétique que les pirates utilisent pour inciter leurs victimes à télécharger des malwares, à cliquer sur des liens dangereux ou à visiter des sites web infectés. Les scarewares sont parfois relativement inoffensifs et ne font que perturber votre navigation. Mais ils peuvent aussi entraîner une infection par un malware et causer de réels dommages à votre appareil.

Hamburguer menu icon

Cette article contient :

    Se présentant comme des avertissements antivirus, les notifications de scarewares utilisent des techniques d’ingénierie sociale pour convaincre les victimes, par la peur, que leur appareil est infecté par un malware et qu’elles doivent agir immédiatement pour résoudre le problème.

    Après vous avoir incité à cliquer sur des liens dangereux, à visiter des sites web malveillants ou à payer pour des logiciels frauduleux, les scarewares peuvent ensuite infecter votre ordinateur avec le même type de malwares qu’ils avaient promis de supprimer. Et en présence de malwares sur votre système, vous êtes potentiellement vulnérable à d’autres menaces, comme les spywares, qui pourraient compromettre vos données personnelles et conduire à une usurpation d’identité.

    Comment savoir si vous avez un faux virus ou scareware ?

    Le premier signe de la présence d’un scareware est un flot de notifications ou de bannières sur l’écran. Ces fausses fenêtres antivirus sont conçues pour semer la panique en vous mettant en garde contre des failles de sécurité soi-disant importantes. Les messages des scarewares multiplient souvent les majuscules et les points d’exclamation pour donner un sentiment d’urgence.

    Alors que les scarewares se diffusent aussi sur iOS et Android, il est encore plus important de rester attentif quelle que soit la plateforme et quel que soit le système d’exploitation. Leurs tactiques sont si évidentes qu’il est facile de repérer les arnaques aux fausses alertes au virus que les cybercriminels utilisent pour diffuser les scarewares.

    Les entreprises de sécurité légitimes n’ont jamais recours à de telles méthodes invasives pour faire la promotion de leurs produits. En fait, plus les alertes sont persistantes et dramatiques, plus il y a de chances que vous soyez en présence d’un scareware.

    Le premier signe de la présence d’un scareware est un flot de notifications à l’écran. Ces fenêtres sont conçues pour vous faire paniquer en vous avertissant de fausses failles de sécurité urgentes.

    Même si vous pensez qu’une notification ou une offre de produit est légitime, vérifiez toujours son authenticité en effectuant une recherche rapide sur Internet avant de cliquer sur un lien ou de télécharger un produit.

    Si vous tombez toutefois dans le piège d’un scareware, vous verrez probablement encore plus de fenêtres pop-up après avoir cliqué sur le faux lien ou installé le malware. Mais même si vous n’identifiez un scareware qu’après coup, agissez immédiatement en téléchargeant un outil légitime de suppression des virus. Chaque minute qui passe vous expose à de nouvelles vulnérabilités.

    Les applications de type scareware sont souvent des malwares camouflés qui introduisent des virus informatiques ou des spywares dans votre ordinateur, corrompant ainsi vos fichiers et vous exposant aux fraudes à la carte de crédit et à l’usurpation d’identité.

    Exemples de scarewares

    Les scarewares tentent de paraître officiels et authentiques avec des noms comme « MS Antivirus » et « Antivirus XP ». Si vous les repérez dans votre liste Ajout/Suppression de programmes ou dans votre liste d’applications, désinstallez-les immédiatement. Vous pouvez détecter d’autres noms de scarewares usurpés en les recherchant sur Google.

    Voici d’autres exemples de scarewares courants :

    • SpySheriff

    • WinAntivirus

    • Personal Antivirus

    • TheSpyBot

    • ErrorSafe

    • WinFixer

    • DriveCleaner

    • Spylocked

    • Antivirus360

    • PC Protector

    • Mac Defender

    Les scarewares peuvent poursuivre leurs victimes de manière si agressive que les dommages se chiffrent en millions de dollars. Même les sites web légitimes et sûrs sont connus pour abriter involontairement des scarewares. Voici quelques exemples de campagnes de scareware qui ont fait la une des journaux :

    • Le malware Cryxos. Conçu spécialement pour tirer parti du télétravail, Cryxos se présente sous la forme de pièces jointes d’e-mails liés à la COVID-19, ainsi que de gigantesques fenêtres pop-up vous faisant croire que vous avez été infecté par un virus.

    • Les tactiques publicitaires douteuses d’Office Depot. La célèbre société a dû payer des millions de dollars de dommages et intérêts après avoir proposé des services de contrôle. L’outil de diagnostic gratuit incitait les utilisateurs à acheter un logiciel de réparation de virus coûteux, qu’ils aient ou non un problème sur leur ordinateur.

    • Le piratage du Minneapolis Star Tribune. Ce journal, à son insu, a diffusé des fenêtres pop-up de type scareware à ses visiteurs à partir de 2009. Le coupable était Peteris « Piotrek/Sagade » Sahurovs, qui a également infecté le site par le biais de malvertising.

    Les exemples de scareware sont généralement installés par le biais d’une escroquerie classique de suppression de virus. Les fausses fenêtres pop-up ou notifications de virus affirment que l’ordinateur de l’utilisateur est atteint de plusieurs infections qui auront des conséquences désastreuses si elles ne sont pas immédiatement corrigées. Ensuite, lorsque vous cliquez sur ces liens, un malware de type scareware est installé.

    Fenêtre typique de fausse alerte de virus utilisée pour intimider les utilisateurs et les forcer à télécharger un scareware.Un exemple de notification observée dans une attaque de scareware.

    Ces fenêtres pop-up de virus informatiques peuvent même constituer des attaques par usurpation d’identité, donnant l’impression qu’elles proviennent directement de votre système d’exploitation ou d’une autre source fiable. L’arnaque à l’alerte de virus Google est une de ces tactiques qui vise à pousser l’utilisateur à télécharger un programme malveillant.

    Notification scareware pour un outil de nettoyage conçue pour ressembler à une véritable alerte de virus publiée par Google.Exemple de notification de scareware conçue pour ressembler à une véritable alerte Google.

    Les escrocs au scareware ont recours à de faux boutons Fermer ou X qui installent automatiquement un programme malveillant dès que vous cliquez dessus. De nombreuses publicités en ligne reprennent cette même technique trompeuse typique des malwares.

    Si vous téléchargez accidentellement un scareware, vous risquez de vous retrouver avec un programme qui ressemble à véritable antivirus, et qui semble fonctionner comme tel. Mais en réalité, ce logiciel frauduleux est totalement inopérant et n’offre aucune protection contre les véritables cybermenaces.

    Suppression des scarewares

    Si votre appareil est infecté par un scareware, supprimez-le immédiatement. Vous pouvez commencer par supprimer le téléchargement à l’origine de l’infection, mais vous risquez de ne pas éliminer certains programmes ou fichiers plus coriaces que le malware laisse derrière lui. Pour éliminer toute trace du malware, vous devez installer l’un des meilleurs logiciels antivirus.

    Comme le scareware prend l’apparence d’un programme antivirus tout ce qu’il y a de plus légitime, il devrait être assez facile de repérer et de désinstaller le programme téléchargé. Il suffit de rechercher le programme qui se présente comme un antivirus mais qui se révèle être un faux ou un malware si vous cherchez son nom sur Google. Reportez-vous à la liste des exemples courants de scareware cités ci-dessus.

    Voici les étapes à suivre pour supprimer un scareware de votre ordinateur :

    1. Accédez au Panneau de configuration ou à la liste des programmes ou des applications de votre ordinateur.

    2. Recherchez le nom du logiciel suspect. Si vous ne connaissez pas son nom, détectez les applications ou programmes inhabituels et cherchez-les sur Google.

    3. Une fois que vous avez identifié le programme, cliquez avec le bouton droit de la souris sur son nom et sélectionnez Supprimer ou Désinstaller.

    Les infections extrêmes de type scareware peuvent vous obliger à prendre les mesures suivantes :

    • Réinstallez votre logiciel antivirus (au cas où le malware l’aurait désactivé).

    • Interrompez votre connexion Internet pour limiter les fuites d’informations.

    • Éteignez votre ordinateur et consultez un spécialiste informatique.

    • Modifiez vos mots de passe sur un autre appareil non infecté.

    Découvrons maintenant les étapes détaillées de la suppression d’un scareware d’un PC ou d’un Mac.

    Comment supprimer un scareware d’un PC


    1. Saisissez panneau de configuration dans la zone de recherche de Windows et sélectionnez Panneau de configuration dans les résultats.

      Comment rechercher le Panneau de configuration via le menu Démarrer de Windows pour supprimer les scarewares
    2. Dans la catégorie Programmes, sélectionnez Désinstaller un programme.

      Comment retrouver la section Programmes du Panneau de configuration de Windows pour supprimer un scareware.
    3. Une fois que vous avez repéré le scareware, cliquez sur Désinstaller, puis sur OK si une boîte de dialogue s’affiche.

      Se débarrasser d’un scareware en désinstallant une application depuis le Panneau de configuration de Windows.
    4. Installez une protection antivirus de confiance pour éviter toute infection future.

    Comment supprimer un scareware d’un Mac


    1. Recherchez le programme indésirable dans la catégorie Applications de la fenêtre Finder. Cliquez dessus et faites-le glisser vers la corbeille, ou faites un clic droit dessus et sélectionnez Déplacer vers la corbeille.

      Supprimer un scareware sur Mac en faisant glisser l’application dans la Corbeille.
    2. Videz la corbeille pour supprimer le logiciel.

    Vous pouvez maintenant télécharger des outils légitimes de suppression des malwares pour rechercher et éliminer les fichiers laissés par le scareware. Pour les appareils mobiles, utilisez un logiciel de suppression des malwares pour Android ou un détecteur de virus pour iPhone.

    Installez Avast One et lancez une analyse antivirus complète pour éliminer tout autre éventuel malware présent sur votre appareil. Vous pouvez aussi planifier l’exécution d’une analyse au démarrage lorsque vous redémarrez votre ordinateur. Cette analyse vérifie en profondeur votre ordinateur pour éliminer toutes les formes de malware qui peuvent s’y cacher.

    Une fois que vous avez installé Avast One, vous bénéficiez d’analyses intelligentes en temps réel capables de détecter et de bloquer les virus et malwares les plus récents. Vous bénéficiez aussi de plusieurs couches de sécurité afin de bloquer les malwares avant même qu’ils n’atteignent votre machine.

    Comment éviter les scarewares

    Les scarewares ont recours à des techniques d’ingénierie sociale pour forcer les utilisateurs à remettre en question leur propre sécurité. Restez vigilant face aux messages alarmistes et suivez ces quelques conseils simples pour vous aider à repérer les attaques de scarewares et éviter de tomber dans le piège.

    • Ne cliquez jamais sur les notifications de malwares. Si vous voyez un message, une bannière ou une fenêtre qui vous avertit que votre ordinateur a été infecté et vous invite à télécharger une solution, c’est presque à coup sûr une escroquerie. Ne cliquez sur aucun lien.

    • Tenez votre navigateur à jour. Les mises à jour contribuent à vous protéger de ces notifications. Activez les mises à jour automatiques pour vous assurer de disposer de la version la plus récente du navigateur. Mieux encore, utilisez un navigateur privé et sécurisé pour ajouter une autre couche de défense face aux scarewares et autres menaces en ligne. Avast Secure Browser bloque même les attaques de phishing, les téléchargements malveillants et vous aide à combattre le pistage sur le web, et tout cela gratuitement.

    • Utilisez tous les outils réseau. Les bloqueurs de publicités, les filtres d’URL et les pare-feu contribuent à réduire le nombre de scarewares à la source et à empêcher les fausses fenêtres de notification de malwares de s’afficher sur votre écran.

    • Évitez les téléchargements accidentels. Pour vous débarrasser des fenêtres de scarewares, fermez la fenêtre du navigateur au lieu de cliquer sur les boutons Fermer ou X. Sous Windows, utilisez les touches Ctrl+Maj+Suppr pour ouvrir le Gestionnaire des tâches. Ensuite, recherchez le programme dans l’onglet Applications et cliquez sur Fin de tâche.

    • Utilisez toujours un logiciel antivirus de confiance. Le meilleur rempart contre les scarewares et les autres menaces comme le malvertising est encore un système de protection à jour fourni par une entreprise de confiance, car il vous avertit des menaces possibles et met rapidement en quarantaine, voire supprime, les malwares qui arrivent jusqu’à votre ordinateur.

    Protégez votre appareil des scarewares avec Avast

    Le fait de savoir ce que sont les scarewares et comment les éviter permet de se protéger des fraudeurs qui manipulent ou escroquent leurs victimes innocentes. Mais rien n’offre le même niveau de protection et de fiabilité qu’une application antivirus complète qui vous défend face aux dernières menaces.

    Avast One offre une suite de protections avancées capables d’empêcher tout programme malveillant de s’introduire sur votre machine. S’appuyant sur une technologie d’apprentissage automatique de pointe, Avast recherche et bloque les virus, les spywares et les ransomwares avant même qu’ils ne puissent affecter votre sécurité et vos données confidentielles.

    Connecté au plus grand réseau de détection des menaces, vous êtes parfaitement protégé 24h/24 et 7j/7 par Avast.

    Protégez votre iPhone des cybermenaces avec Avast One

    INSTALLER GRATUITEMENT

    Bloquez les alarmiciels et évitez les malwares avec Avast One

    INSTALLER GRATUITEMENT
    Malwares
    Sécurité
    Oliver Buxton
    30-03-2021
    -->