84593044649
academy
Sécurité
Sécurité
Voir tous les Sécurité articles
Confidentialité
Confidentialité
Voir tous les Confidentialité articles
Performances
Performances
Voir tous les Performances articles
Choisir la langue
Choisir la langue
Avast Academy Confidentialité Navigateur Qu’est-ce que le marché Silk Road du dark web ?

Qu’est-ce que le marché Silk Road du dark web ?

Silk Road était un cybermarché noir notoire pour les biens illicites, et le premier marché du dark web de l’ère Internet. Lancé en 2011 et fermé par le FBI en 2013, Silk Road a ouvert la voie au monde souterrain des marchés du dark web d’aujourd’hui. Découvrez les origines de Silk Road et le fonctionnement des marchés du dark web. Ensuite, procurez-vous un outil de cybersécurité avec un VPN intégré pour chiffrer votre connexion et sécuriser toutes vos activités sur le web.

Clubic-icon
2022
Antivirus performant, fiable
presse-citron-icon
2021
Meilleur antivirus
PC-editors-choice-icon
2021
Choix de la rédaction
Academy-Silk-Road-Hero

Qu’est-ce que le marché Silk Road du dark web ?

Silk Road était un marché noir où l’on pouvait acheter et vendre anonymement des biens illicites. Il fonctionnait via des darknets, des réseaux anonymes auxquels on ne peut accéder qu’avec des logiciels spécialisés, comme le navigateur Tor. Le contenu des darknets constitue le dark web – Silk Road a été sa première place de marché moderne.

Hamburguer menu icon

Cette article contient :

    Silk Road fonctionnait via une fonction cachée du réseau anonyme Tor. Accessible à l’aide d’une application, le réseau Tor permettait aux utilisateurs de naviguer sur Silk Road sans s’exposer à la surveillance du trafic web. Toutes les transactions étaient effectuées en cryptomonnaie (donc en bitcoins), ce qui garantissait encore plus d’anonymat.

    Silk Road (« route de la soie ») tire son nom du réseau historique de routes commerciales entre l’Asie, le Moyen-Orient, l’Afrique de l’Est et l’Europe. Et bien que Silk Road ait fermé depuis des années, il a jeté des bases pour d’autres marchés du darknet. Aujourd’hui, Silk Road est un cas d’étude important pour l’analyse de la croissance d’autres marchés du darknet.

    Qui a créé Silk Road ?

    Silk Road a été fondé en 2011 par Ross Ulbricht, aussi connu sous le pseudonyme de « Dread Pirate Roberts ». Il a créé ce marché pour permettre des transactions anonymes, tout protégeant l’identité des utilisateurs, leurs transactions et leurs libertés individuelles – ce qui a contribué à stimuler le commerce de biens illicites. Sa place de marché a opéré jusqu’en 2013.

    En 2013, le FBI a fermé Silk Road. Cette année-là, Ross Ulbricht a été arrêté et accusé de blanchiment d’argent, de piratage informatique, de complot pour trafic de stupéfiants et d’avoir tenté de faire tuer au moins cinq personnes parce qu’elles menaçaient de révéler la vérité sur Silk Road.

    Avant que la sentence ne soit prononcée, dans une lettre adressée au juge, Ross Ulbricht a déclaré que ses actions étaient un engagement envers ses idéaux libertaires : pour lui, Silk Road donnait aux gens la liberté de faire leurs propres choix. Il a été condamné à cinq peines, dont deux peines de prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle, et s’est vu infliger une amende de 183 millions de dollars.

    Comment fonctionnait Silk Road ?

    Silk Road fonctionnait sur le réseau Tor, qui masque l’identité des utilisateurs grâce à une adresse IP et un chiffrement, tout en vous permettant de chercher d’autres sites sur le dark web. Au sein du réseau Tor, on pouvait accéder à Silk Road, puis se connecter anonymement à des vendeurs pour acheter des biens illégaux avec des cryptomonnaies.

    Silk Road était accessible sur le dark web via le navigateur Tor.

    Le navigateur Tor peut être téléchargé sur le site torproject.org. Lorsque Silk Road était en activité, vous pouviez rechercher le marché sur Tor et être redirigé vers un écran vous invitant à saisir votre nom d’utilisateur et mot de passe.

    Une fois l’accès à Silk Road accordé, vendeurs et clients pouvaient effectuer des transactions en cryptomonnaie ou via un séquestre (un tiers de confiance). Pour ne pas être détectés, tous les articles achetés étaient envoyés à des adresses alternatives, comme des boîtes postales.

    Que pouvait-on acheter sur Silk Road ?

    Sur Silk Road, vous pouviez acheter des boissons énergisantes interdites, des services de piratage, des biens numériques (logiciels malveillants, logiciels piratés...) et des faux (faux permis et autres documents illicites). Le site proposait aussi des biens et services légaux (art, livres, bijoux...). Mais le commerce le plus courant et le plus lucratif était celui de la drogue – en 2013, 70 % des produits en vente sur Silk Road étaient des drogues.

    À l’instar des plateformes de commerce électronique classiques, les utilisateurs de Silk Road pouvaient noter et évaluer les produits et vendeurs. Cela permettait de promouvoir les vendeurs fiables et d’écarter les fraudeurs.

    À son ouverture, Silk Road a interdit la vente de tout ce qui avait pour but de « nuire ou de frauder » : pornographie enfantine, assassinats, armes. Mais les ramifications de Silk Road étaient moins prohibitives. Outre les drogues, d’autres marchés du dark web ont proposé des cyberarmes, des armes et de la fausse monnaie.

    Les données personnelles volées – permettant l’usurpation d’identité – sont également une marchandise importante. Si vous faites une petite recherche sur le dark web, vous pourriez y trouver vos propres données personnelles en vente.

    Mais le dark web ne se limite pas aux marchés noirs. Vous pouvez y trouver des moteurs de recherche fiables pour découvrir des sites utiles du dark web. Vous pouvez également trouver des services de messagerie électronique sécurisés, des plateformes de journalisme indépendant, et même le Wiki du dark web.

    Quand Silk Road a-t-il été fermé ?

    Silk Road a été fermé en 2013. Sous l’impulsion du sénateur américain Charles Schumer, l’agence chargée de lutter contre le trafic et la distribution de drogues (DEA) et le Département de la Justice des États‑Unis ont mené une longue enquête qui a abouti à la fermeture de Silk Road et à l’arrestation de son fondateur, Ross Ulbricht.

    Le FBI a saisi les portefeuilles de cryptomonnaies des utilisateurs de Silk Road et arrêté Ulbricht, recueillant ainsi des millions de dollars en bitcoins. La saisie de bitcoins et l’arrestation d’Ulbricht visaient à envoyer un message clair à toutes les autres entreprises cybercriminelles.

    Depuis 2013, d’autres places de marché ont pris le relais sur le dark web, et le succès de Silk Road a largement contribué à la prolifération de ces services. C’est la continuité de l’idée d’un commerce mondial, souterrain et extrêmement rentable.

    Silk Road est-il toujours actif ?

    Silk Road n’est plus actif, mais il a servi de modèle à d’autres places de marché. Nombre d’entre elles utilisent Tor pour assurer un accès anonyme et effectuent des transactions par le biais de bitcoins et de services de séquestre. Certaines ont également un système d’évaluation des vendeurs, tout comme le Silk Road original.

    Bien que Silk Road ait fermé depuis longtemps, une grande partie de ses recettes demeure introuvable. En 2020, des vérificateurs de la blockchain Bitcoin ont repéré deux transactions effectuées à partir d’une adresse Bitcoin associée à Silk Road.

    Alors d’une valeur d’environ 1 milliard de dollars USD, il a été révélé plus tard que le gouvernement des États-Unis avait effectué ces transferts dans le cadre d’une action civile de confiscation. Selon un communiqué de presse, le portefeuille de bitcoins appartenait à un « individu X » qui avait volé les bitcoins en piratant Silk Road.

    Voici ce qu’il est advenu des autres marchés du dark web qui ont émergé après Silk Road :

    • Silk Road 2.0 : géré par les mêmes administrateurs, il s’agissait d’une refonte du Silk Road original. En 2014, les comptes séquestres du site ont été compromis, ce qui a entraîné le vol déclaré de 2,7 millions de dollars de bitcoins. Plus tard cette année-là, Blake Benthall (alias « Defcon », le propriétaire et exploitant présumé de Silk Road 2.0) a été arrêté.

    • Utopia : lancé en 2014, Utopia a été fermé après seulement 8 jours d’activité, lorsque des agents sous couverture ont pu acheter de grandes quantités d’une variété de drogues. Utopia était utilisé pour échanger des drogues, des armes, des cartes de crédit volées et d’autres biens illicites. Les agents ont également saisi environ 610 900 dollars en bitcoins.

    • Black Goblin Market : également lancé en 2014, les administrateurs de ce marché ont été retracés via une négligence de sécurité : Black Goblin envoyait une confirmation aux nouveaux utilisateurs par e-mail – avec des en-têtes exposant la véritable adresse IP allemande du serveur et d’autres détails. Le site a été fermé peu de temps après.

    Les marchés du dark web vendent toute une variété de biens illégaux.Les marchés du dark web sont connus pour vendre une variété de biens illégaux.

    Que vous souhaitiez accéder aux marchés du dark web ou simplement naviguer de façon anonyme, combiner un VPN avec l’un des meilleurs navigateurs axés sur la confidentialité, comme Tor – qui permet toujours d’accéder au dark web –, peut contribuer à protéger votre vie privée et votre sécurité. Consultez notre guide pour savoir si vous devez utiliser un VPN, un proxy ou Tor.

    Les efforts des gouvernements contre les marchés du dark web

    Aujourd’hui, dans l’ère post-Silk Road, de nombreux marchés noirs continuent de prospérer en ligne. Ces marchés, qui représentent un milliard de dollars de biens illicites, sont une source de préoccupation majeure pour les gouvernements. Les agences américaines telles que le FBI collaborent constamment avec les services répressifs internationaux pour juguler la croissance des marchés noirs sur le web.

    Voici quelques exemples d’actions gouvernementales réussies contre les marchés du dark web :

    • Opération Onymous (2014) : impliquant 17 pays, cette opération majeure visait plusieurs marchés du dark web. Les autorités ont fermé environ 27 sites web – dont Silk Road 2.0, Cloud9 et Hydra –, et saisi un million de dollars en bitcoins, ainsi que 180 000 euros en espèces, or, argent et drogues.

    • Opération Bayonet (2017) : cette opération multinationale visait les marchés du dark web AlphaBay et Hansa, dont la fermeture a entraîné la montée en puissance d’autres marchés, comme TradeRoute et Dream Market.

    • Opération SaboTor (2019) : cette opération de répression multi-agences a conduit à l’arrestation de 61 personnes et à la fermeture de 50 comptes sur le dark web. En exécutant 65 mandats de perquisition, les forces de l’ordre ont saisi plus de 299 kilogrammes de drogue, 51 armes à feu et 7 millions de dollars en bitcoins, en espèces et en or.

    • Dream Market (2019) : alors l’un des marchés de drogues web les plus populaires du dark web, Dream Market était spécialisé dans les stupéfiants et les données volées. Les autorités ont mis en place une opération d’infiltration, qui a conduit à l’arrestation de trafiquants de drogue accusés de vendre de la méthamphétamine et de l’héroïne.

    • Dark Market (2021) : la plus grande place de marché du dark web a été démantelée par une opération internationale menée par les autorités allemandes. On y vendait principalement des médicaments, de la fausse monnaie, des détails de cartes de crédit volées, des cartes SIM anonymes et des logiciels malveillants. L’opération a permis de saisir plus de 140 millions d’euros en cryptomonnaies.

    Même si vous ne fréquentez pas les marchés du darknet, naviguer en tout anonymat vous préservera des regards indiscrets, tels que ceux des gouvernements et de votre fournisseur d’accès Internet. Pour commencer, vous pouvez lire notre guide sur la navigation privée. Ensuite, vous pouvez utiliser des logiciels de chiffrement et certaines des meilleures extensions de sécurité et de confidentialité de Google Chrome pour renforcer votre sécurité et confidentialité.

    La navigation anonyme permet de protéger votre activité web contre les regards indiscrets, les FAI et les gouvernements.Naviguer de façon anonyme à l’aide d’un VPN ou d’autres services de chiffrement vous permettra d’empêcher les gouvernements, FAI et autres curieux de surveiller votre activité web.

    Quel est le plus grand marché du darknet ?

    À l’époque, Silk Road était le plus grand marché du darknet. Aujourd’hui, le darknet comprend une plus grande variété de marchés – généralement, ces nouveaux marchés se spécialisent dans des biens spécifiques ou dans un système de transaction unique. Certains imitent Silk Road, tandis que d’autres essaient de l’innover.

    Tant qu’il y aura une offre et une demande de biens illicites, les marchés du darknet ont de beaux jours devant eux. Voici quelques-unes des plus grandes places de marché qui opèrent actuellement sur le darknet :

    • AlphaBay : démantelée en 2017 lors de l’opération Bayonet, AlphaBay a été relancée en 2021. Cette place de marché présente un système de type enchères similaire à eBay. Toutes les transactions sont effectuées via un système de séquestre sécurisé. Contrairement à la plupart des autres marchés du darknet, AlphaBay accepte d’autres formes de cryptomonnaies en plus du bitcoin.

    • Versus Market : l’un des plus grands marchés « à tout faire » du dark web, Versus Market propose des drogues ainsi qu’une large gamme d’articles contrefaits, tels que des bijoux, de l’or, des logiciels et des articles à carte (acquis par des achats illégaux par carte). Versus Market est considéré comme un projet communautaire et inclut les acheteurs dans le développement de la plateforme.

    • Vice City Market : ce marché donne la priorité aux avis des clients et des fournisseurs pour développer ce qu’il appelle la « meilleure expérience utilisateur ». Vice City Market se targue d’offrir un excellent support client et une sécurité opérationnelle. Il prend également en charge les achats sans portefeuille, de sorte que les clients n’ont pas besoin de déposer plus de cryptomonnaies dans leurs portefeuilles.

    • ASAP Market : anciennement connu sous le nom d’ASEAN Market, ce marché est principalement axé sur les médicaments. Pour parcourir la gamme de produits, vous n’avez pas besoin de compte, mais pour acheter, vous devez vous inscrire. L’un des avantages d’ASAP Market est son système d’identification des escrocs et des faux avis.

    Pourquoi les marchés noirs sont-ils si volatiles ?

    Malgré la demande de légitimité, les marchés du darknet regorgent de personnages louches, d’escroqueries et d’instabilité. Les places de marché sont également un foyer de cyberattaques et la menace des forces de l’ordre pesant constamment, elles peuvent être fermées à tout moment.

    Tout cela contribue à la volatilité et à la criminalité des cybermarchés noirs. Depuis l’apparition de marchés sur le dark web, les escroqueries et fermetures ont toujours été un problème, entraînant des pertes financières massives au fil des ans.

    Voici les plus grandes escroqueries et fermetures de marché du dark web de l’histoire :

    • Evolution : à son apogée, ce marché du dark web était connu pour sa fiabilité et sa sécurité. Les utilisateurs ont donc été surpris lorsque le site a brusquement fermé en 2015. Finalement, il a été découvert qu’il s’agissait d’une « escroquerie de sortie » (exit scam), où les opérateurs du site ont tué eux-mêmes le site web et volé environ 12 millions de dollars en bitcoins séquestrés.

    • The Real Deal : ce marché était spécialisé dans la vente de codes malveillants et d’attaques de type « zero-day ». Il a été l’un des nombreux marchés pris en embuscade par une opération d’attaque par déni de service distribué (DDoS). Ses propriétaires ont découvert que l’attaquant collaborait avec le propriétaire d’un marché concurrent – Mr. Nice Guy’s Market – qui avait également l’intention d’escroquer ses utilisateurs.

    • Nucleus : ce marché assez important a été mis hors ligne en 2016 après un différend entre ses modérateurs et un marchand. Le marchand aurait piraté Nucleus après avoir été interdit de vente sur le marché. Nucleus a fermé ses portes, tout en conservant environ 5 000 pièces de bitcoin séquestrées provenant de comptes clients.

    • Trade Route : la grande opération de répression, Onymous, a détourné les clients des autres places de marché et a conduit à l’essor de Trade Route. Mais après avoir été piraté et extorqué en 2017, ce marché du dark web a fermé ses portes.

    La volatilité générale des marchés du darknet a suscité des appels à une plus grande décentralisation des transactions afin de protéger à la fois acheteurs et vendeurs. Si un client détient des cryptomonnaies sur une plateforme du darknet, sa richesse est toujours exposée à une fermeture du site.

    Les commentateurs ont suggéré des paiements en cryptomonnaie « multi-sig » – nécessitant plusieurs clés pour autoriser un paiement – et OpenBazaar, une place de marché entièrement décentralisée pour les transactions de commerce électronique.

    Sécurisez votre cyberactivité avec Avast

    L’anonymat est l’un des principaux attraits de Silk Road et des autres marchés du dark web. Même si votre activité web est totalement légale, la confidentialité est essentielle pour éviter les pirates et autres curieux. Avast One est une solution de cybersécurité complète avec un VPN intégré qui chiffre entièrement votre connexion Internet pour vous garantir une véritable confidentialité en ligne.

    Avast One permet de dissimuler votre activité en ligne, tout en vous dotant de divers outils de sécurité et de confidentialité (protection des services bancaires en ligne, surveillance des violations de données, détection des logiciels malveillants...). Téléchargez tout de suite Avast One pour préserver efficacement votre sécurité et confidentialité.

    Préservez efficacement votre sécurité et confidentialité avec Avast One

    INSTALLER GRATUITEMENT

    Préservez efficacement votre sécurité et confidentialité avec Avast One

    INSTALLER GRATUITEMENT
    Navigateur
    Confidentialité
    Deepan Ghimiray
    19-08-2022