academy
Sécurité
Confidentialité
Performance
Choisir la langue
Avast Academy Performance Gaming Comment monter un PC de jeu

Comment assembler votre
ordinateur de jeu

Les jeux sont de plus en plus réalistes et de plus en plus captivants. Mais pour en profiter pleinement, vous avez besoin d’un PC extrêmement puissant pour y jouer. Dans ce guide, nous allons vous montrer comment assembler le PC parfait. Vous allez économiser de l’argent en évitant d’acheter une machine déjà assemblée et en plus, vous allez voir que c’est amusant.

How_to_Safely_Overclock_Your_CPU_on_Windows-Hero

Pourquoi assembler mon propre PC de jeu ?

Commençons par la question la plus importante : pourquoi devrais-je assembler moi-même mon PC ? Est-ce que je ne peux pas simplement en acheter un chez Alienware, HP ou encore Lenovo ? La réponse à cette question est : bien entendu ! Mais vous allez certainement dépenser plus pour un PC déjà assemblé et vous aurez moins de choix dans les composants.

De nombreux vendeurs en ligne vous laissent le choix entre quelques processeurs, trois ou quatre configurations de modules de RAM et quelques cartes graphiques. L’assemblage de votre propre PC vous permet de créer la machine de jeu de vos rêves. La vôtre.

Hamburguer menu icon

Cette article contient :

    De quels composants ai-je besoin pour mon PC ?

    Avant de passer aux recommandations, revenons sur quelques points essentiels. Voici les composants dont vous avez besoin pour créer un PC de jeu complet.

    Finished gaming rig

    Le câblage reste encore un peu désordonné sur mon PC, mais c’est le mien à 100 %, rien n’a été assemblé en usine. Et cela m’a permis aussi d’économiser pas mal d’argent.

    Le processeur

    Le processeur (ou CPU, Central Processing Unit) est le cœur de votre ordinateur. Il est responsable de la plupart des opérations qu’effectue votre ordinateur. Pour les jeux, nous vous recommandons de choisir un processeur AMD ou Intel de dernière génération avec au moins six cœurs.

    Bien qu’AMD soit un acteur très compétitif sur le marché (en particulier grâce à sa politique agressive sur les prix), Intel reste le meilleur dans le domaine des jeux. Les processeurs Intel haut de gamme sont capables d’atteindre des vitesses d’horloge bien plus élevées, ce qui est important pour les jeux actuels. Et si vous assemblez vous-même votre PC, vous serez peut-être intéressé par la possibilité d’overclocking.

    Mémoire RAM

    Nous vous expliquons ici ce qu’est la RAM, mais quelle est la quantité de RAM nécessaire pour les jeux ? La norme actuelle est d’environ 16 Go de RAM. Cela suffit amplement pour faire tourner tous les jeux actuels sans problème. D’après nos tests, l’augmentation de la mémoire à 32 Go de RAM a très peu d’impact sur les performances. C’est la raison pour laquelle je suis resté à 16 Go, mais j’ai investi dans une RAM de très haute qualité avec une fréquence élevée et une latence faible (cliquez sur le lien concernant la RAM un peu plus haut pour en savoir plus sur ces critères).

    Carte graphique

    Le processeur graphique (GPU) tient un rôle clé dans les jeux. Le processeur graphique sera sans doute le composant le plus cher de votre PC de jeu. Le prix des cartes graphiques varie entre 200 $ pour les modèles d’entrée de gamme en résolution full HD et environ 1 500 $ pour les cartes graphiques de pointe capables de produire des images en 4K parfaitement fluides.

    Bénéficiez de performances optimales de la carte graphique dans vos jeux avec l’overclocking de votre GPU et la mise à jour de vos pilotes de carte graphique.

    Disques durs

    Achetez un SSD. C’est tout. (Si vous ne comprenez pas très bien pourquoi, lisez notre introduction sur la différence entre un SSD et un disque dur classique.) L’ère des bons vieux disques mécaniques à l’ancienne est révolue. Bien que ces disques restent toujours moins chers et offrent souvent une plus grande capacité de stockage, aucun gamer digne de ce nom ne peut se permettre d’attendre longtemps avant le chargement d’un jeu. Avec un SSD, en particulier avec le nouveau type NVME, vous bénéficiez de vitesses de transferts allant jusqu’à 5 Go par seconde. Vous devez disposer d’au moins 1 To de stockage, les jeux actuels ayant tendance à prendre beaucoup de place (certains utilisant même parfois plus de 100 Go).

    L’important est de garder assez d’espace pour tous les jeux auxquels vous voulez jouer. L’outil d’Avast Cleanup, Disk Cleaner, élimine automatiquement les fichiers indésirables et les programmes inutiles pour libérer tout l’espace nécessaire à votre prochain jeu.

    Alimentation

    Si vous voulez un système plus puissant avec une carte graphique et un processeur haut de gamme, il est bon de s’équiper d’une alimentation d’au moins 700, voire 1 200 watts. 

    Boîtier

    C’est là que vous pouvez exprimer toute votre créativité. Vous pouvez choisir un boîtier design comme le Fractal Design R7 ou bien opter pour un look plus unique comme le Thermaltake View 71 ou le Snow Helicopter.

    Peu importe ce que vous choisissez, assurez-vous qu’il s’agit bien d’un boîtier E-ATX. C’est la norme pour les PC de taille classique, et c’est un critère important pour le choix de la carte-mère. Il existe des boîtiers plus petits pour les petits PC, mais nous allons nous limiter ici aux tours moyennes ou de grande taille, car elles offrent une meilleure circulation de l’air et peuvent accueillir des composants plus grands.

    Autres composants nécessaires

    Votre PC de jeu ne sera pas complet sans ses périphériques. Voici les principaux :

    • Un moniteur de jeu : votre vieille télé ou votre vieux moniteur ne proposent certainement pas la résolution nécessaire pour les jeux et peuvent ne pas accepter les fréquences de rafraîchissement qui donnent la fluidité nécessaire aux jeux. Lorsque vous choisissez un moniteur ou une télévision, assurez-vous que les résolutions WQHD (2560 x 1440) ou 4K (3840 x 2160) sont acceptées. Choisissez aussi une fréquence de rafraîchissement d’au moins 120 Hz. Même si l’image paraît fluide à 60 Hz (pour le 60 images/s), une fois que vous aurez goûté aux fréquences supérieures à 120 Hz, vous ne pourrez plus revenir en arrière.

    • Manette : la souris et le clavier vous offrent un contrôle précis dans les jeux de stratégie en temps réel ou dans les jeux de tir, mais de nombreux jeux d’action sont bien plus jouables avec une manette spécialisée. Ma solution préférée, bien qu’un peu chère, est la manette Microsoft XBox Elite Controller 2. Son prix de 179 $ est un peu élevé, mais vous êtes certain de la qualité du matériel, vous bénéficiez de boutons programmables et aussi de la recharge sans fil.

    • Souris et clavier gaming : les équipements standard ne sont pas faits pour les jeux. Si vous recherchez une souris, intéressez-vous aux composants destinés spécialement aux jeux. Par exemple, la nouvelle souris G604 de Logitech offre une résolution extrêmement rapide et possède une douzaine de boutons programmables.

    • Windows : pour les jeux actuels, vous aurez besoin de Windows 10. Heureusement, les licences ne sont pas très chères, vous pouvez donc facilement trouver une version de Windows 10 Famille pour moins de 50 $.

    À quel genre de jeu jouez-vous ?

    Un ordinateur de jeu peut vous coûter 500 $ comme il peut vous en coûter 5 000 $. Lorsque vous décidez de la somme à investir dans votre PC et dans les composants, vous devez tenir compte du type de jeux auxquels vous allez jouer.

    Jeux d’entrée de gamme 

    Il s’agit des jeux qui datent de plus de cinq ans, les jeux dans les navigateurs et les jeux de stratégie simples en 2 dimensions. Ils ne nécessitent pas beaucoup de puissance. Donc si vous pensez vous limiter à ce genre de jeux, vous n’avez pas besoin d’un PC dédié, car la majorité de ces jeux fonctionnent déjà très bien sur un PC multimédia ou professionnel classique.

    Older, low-end gameCapture d’écran d’un jeu d’entrée de gamme.

    Jeux de milieu de gamme et jeux multijoueurs en ligne 

    Fortnite, Valorant, Minecraft, DOTA, League of Legends et autres titres similaires sont optimisés pour le jeu en multijoueurs. Ils fonctionnent très bien même sur des PC moins puissants.

    Fortnite screenshotCapture d’écran de Fortnite.

    Jeux haut de gamme

    Si vous vous intéressez aux derniers jeux sortis et que vous voulez profiter du moindre pixel, il est vraiment intéressant d’investir dans un PC dédié, avec au moins une carte graphique de moyenne gamme.

    img_04Capture d’écran du jeu haut de gamme Horizon Zero Dawn, avec paramètres 4K Ultra.

    Full HD, QHD et 4K : un PC de jeu pour toutes les résolutions

    Passons à la question la plus importante : quelle est la résolution recherchée ? Les résolutions les plus courantes sont la Full HD (1920 x 1080), la QHD (2560 x 1440) ou la 4K (3840 x 2160). La plupart des télévisions et des écrans vendus au cours des 10 dernières années ne sont compatibles qu’avec la Full HD. Par rapport aux résolutions supérieures, vous constaterez une certaine perte de fidélité en full HD.

    De nombreux moniteurs de jeu prennent en charge la norme QHD, qui est une amélioration visible en termes de fidélité par rapport aux écrans full HD normaux. La 4K est désormais présente sur la plupart des télévisions qui se vendent actuellement. Elle quadruple la densité de pixels d’un PC normal.

    En fonction de l’écran que vous avez ou que vous voulez acheter, les caractéristiques matérielles de votre PC peuvent être très différentes. En effet, les résolutions les plus élevées exigent plus de puissance.

    Maintenant que vous avez compris tout cela, il est temps d’assembler votre PC. Voici nos recommandations en termes de caractéristiques, en fonction de la résolution souhaitée.

    Configuration pour les jeux en Full HD

    Budget : 900 $

    Ce système est basé sur un processeur AMD six cœurs de dernière génération. Les jeux commençant à bénéficier de meilleures performances sur les processeurs comportant au moins quatre cœurs, vous devriez remarquer une nette amélioration. Nous avons aussi ajouté de la RAM rapide à 3 600 MHz et, plus important encore, nous avons choisi la carte graphique présentant le meilleur rapport qualité/prix, la RX580.

    Ceci devrait être largement suffisant pour atteindre plus de 60 images/s dans la plupart des jeux récents, même si vous définissez des paramètres élevés. Vous pouvez économiser un peu sur le processeur ou sur la carte graphique et tout de même arriver à ce chiffre sur les jeux actuels, mais ce système est paré pour l’avenir et devrait vous permettre de jouer aux jeux les plus récents sur les deux ou trois prochaines années.

    Comme les jeux ont tendance à consommer énormément d’espace sur le disque, nous n’avons pas voulu économiser en achetant un disque moins cher de 500 Go. Si vous manquez d’espace sur le disque, vous allez passer votre temps à désinstaller et à réinstaller les jeux. Le disque dur de 1 To que nous avons choisi n’est pas le plus rapide actuellement sur le marché, mais le débit de 2 Go/s doit être suffisant pour charger rapidement la plupart des jeux.

    Configuration pour les jeux en QHD

    Budget : 1 600 $

    Montée en gamme : pour une fréquence d’image extrêmement fluide en QHD (2560 x 1440), vous aurez besoin d’un processeur et d’un processeur graphique plus puissants. Pour cela, nous avons fait le choix des processeurs Intel, car ils tournent à une fréquence plus élevée que leurs équivalents chez AMD.

    D’après nos tests, un processeur graphique 2060 Super associé à un processeur Intel rapide CPU offrait une incroyable fréquence de 90 images/s en moyenne sur les 10 jeux que nous avons testés. Fortnite, Wolfenstein : Youngblood et Grand Theft Auto V atteignaient même plus de 100 images/s avec cette carte. Il y a deux ou trois ans, ce niveau de performances vous aurait coûté aux alentours de 3 000 $ !

    Côté disque dur, nous avons fait le choix d’un Samsung 970 Evo de 1 To.

    Configuration pour les jeux en 4K

    Budget : 3 300 $

    Ces composants correspondent à peu près au PC que j’ai assemblé pour écrire cet article. Il a été assemblé de A à Z pour obtenir une résolution parfaite en 4K, avec le plus haut niveau de détail.

    Commençons par le processeur, un Intel Core i9 10900k, qui comporte 10 cœurs à 5,2 GHz. C’est actuellement le processeur de jeu vedette d’Intel. Bien qu’il n’offre pas les performances de productivité ou en utilisation multimédia de l’AMD Ryzen (qui contient encore plus de cœurs), sa fréquence d’horloge élevée lui donne un réel avantage côté jeu.

    Côté RAM, nous avons choisi des barrettes super rapides à 4 266 MHz et nous conseillons le meilleur processeur graphique actuel, le surpuissant 2080 Ti. 

    Pour refroidir le tout, nous utilisons un système de refroidissement liquide Thermaltake 360 mm. Avec un boîtier Fractal Design, c’est le rêve de tous les gamers.

    Préparez votre espace.

    Prévoyez un espace bien éclairé sur lequel vous pouvez étaler tous les composants. J’ai personnellement choisi le plan de travail de ma cuisine, mais je suis certain que vous pourrez trouver un endroit plus adapté. Bizarrement, le seul outil dont j’ai eu besoin était un tournevis. Mais n’hésitez pas à mieux vous équiper, certains composants et certains boîtiers pouvant être un peu plus complexes. Voici ce dont vous avez besoin :

    1. Un tapis et des gants antistatiques : le simple fait de marcher sur le sol (en particulier s’il est recouvert de moquette) accumule de l’électricité statique dans le corps. Si vous touchez certains éléments comme la carte-mère ou le processeur graphique, vous risquez d’endommager leurs composants, sauf si vous utilisez un tapis antistatique.

      Cela permet également d’éviter d’endommager votre équipement. J’ai disposé tout mon équipement sur une grande couverture en microfibre antistatique. Je vous recommande également d’utiliser des gants antistatiques pour éviter toute forme de décharge. Vous pouvez facilement vous les procurer sur Amazon, Newegg ou chez votre revendeur favori.

    2. Tournevis : si vous n’êtes pas déjà équipé en tournevis, procurez-vous un jeu de tournevis standard.

    3. Pâte thermique : vous devez appliquer cette pâte sur votre processeur avant de monter le système de refroidissement (plus de détails sur ce point à suivre). Cependant, sur certains systèmes (comme le Thermaltake 360 RGB que j’ai acheté pour ma machine), la pâte thermique a déjà été appliquée.

    C’est parti !

    Maintenant que vous avez acheté tous les composants, il est temps de passer à l’assemblage. Voici un guide détaillé pour assembler un PC de jeu.

    1. Préparation du boîtier

    En général, le boîtier est déjà rassemblé et il ne reste pas grand-chose d’autre à faire qu’installer les différents composants.

    Getting the case readyPréparation du boîtier.

    Mon boîtier avait besoin de certains câbles. Vous voyez les ports USB et le bouton d’alimentation en haut ? J’ai dû installer un câble et le faire passer par l’arrière pour le connecter à la carte-mère.

    J’ai également dû retirer les capots des emplacements à l’arrière pour placer la carte graphique. Si vous avez acheté des ventilateurs supplémentaires, c’est le moment de les installer.

    2. Préparation de la carte-mère

    N’installez pas encore la carte-mère. Placez d’abord le processeur et les barrettes de mémoire. Assurez-vous également que tous les câbles sont prêts.

    MSI Meg Z490 motherboardUne carte-mère MSI Meg Z490.

    3. Installation du processeur 

    Ouvrez le couvercle sur votre carte-mère et insérez le processeur. Il comporte de petites encoches de chaque côté pour vous indiquer comment le placer correctement.

    Intel Core i9 10900k CPUUn processeur Intel Core i9 10900k.

    Installing an Intel Core i9 10900k CPUInsertion du processeur.

    4. Mise en place du refroidissement liquide 

    Comme nous recommandons ici les systèmes de refroidissement Thermaltake, je vous renvoie à leurs manuels utilisateur. Consultez la section des téléchargements du site web de Thermaltake, sélectionnez les manuels utilisateur sur la gauche, et choisissez la catégorie de votre produit et son modèle dans les listes. Ces manuels sont très pratiques et vous aident à brancher correctement tous les câbles. Ce n’est pas très compliqué, mais c’est une opération un peu minutieuse.

    Assembling the liquid coolerMontage du système de refroidissement liquide.

    Vérifiez que vous utilisez bien les composants adaptés à votre processeur, la taille et la forme des processeurs AMD et Intel n’étant pas les mêmes.

    5. Salissons-nous un peu les mains

    Mettons un peu de pâte thermique sur ce processeur :

    Applying thermal paste to a CPUApplication de la pâte thermique sur le processeur.

    6. Montage du système de refroidissement liquide

    Vissez le système de refroidissement liquide à l’arrière de la carte-mère et assurez-vous que tout est bien fixé. Branchez ensuite les câbles du ventilateur et de la pompe sur les ports correspondants de votre carte-mère.

    Installing a liquid cooler into a PCInstallation d’un système de refroidissement liquide sur un PC

    7. Installez les deux modules de RAM 

    Si vous avez deux modules de RAM, insérez-les dans les emplacements A2 et B2. Si vous n’en avez qu’un, insérez-le dans l’emplacement A1. Saisissez votre module de RAM par les côtés et ne touchez pas les connecteurs dorés.

    Inserting RAM into the motherboard of a PCPlacez la RAM sur la carte-mère du PC, en faisant attention à ne pas toucher les connecteurs dorés !

    Vous voyez l’emplacement avec la mention « M2 » ? C’est là que vous devez brancher votre nouveau disque SSD. Sur ma carte-mère, cet emplacement était masqué par un dissipateur de chaleur. Mis à part ça, c’est à peu près la même chose que de brancher une clé USB.

    Installing a NVME SSD into the motherboard of a PC

    Installation d’un système SSD NVME sur la carte-mère du PC.

    8. Voici maintenant la partie la plus fun !

    Positionnez la carte-mère dans le boîtier et vissez-la. Vous voyez les ports sur le côté ? Mettez-les en face des ouvertures de votre boîtier.

    Inserting the motherboard into a PC case, with all the ports correctly alignedPositionnement de la carte-mère dans le boîtier du PC, avec tous les ports alignés.

    9. Installation du refroidissement par eau

    Dans le même temps, installez le système de refroidissement en haut ou en bas de votre boîtier. Dans mon cas, j’ai dû le placer en haut.

    Installing the liquid cooler and screwing it into the caseInstallation du système de refroidissement sur le boîtier.

    Cette partie a été la plus compliquée pour moi, parce que les systèmes de refroidissement liquide ont souvent des câbles très longs pour l’éclairage et l’alimentation du ventilateur. Heureusement, j’ai pu les faire passer par l’arrière du boîtier.

    A PC case with cooling cables protruding from the backsideUn boîtier de PC avec câbles de refroidissement sortant par l’arrière.

    Mais avec quelques liens pour câbles, il est assez simple de faire en sorte que l’arrière de votre machine reste propre et organisé. Ne faites pas ce que j’ai fait à ce stade, c’est-à-dire simplement regrouper tous les câbles à l’arrière pour les cacher avec le capot arrière. C’est un peu comme si vous mettiez toute la poussière sous le tapis après avoir balayé. (Ne vous inquiétez pas, j’ai résolu ce problème plus tard.)

    10. Installation de l’alimentation

    Placez maintenant l’alimentation et branchez le connecteur principal sur la carte-mère. C’est le plus gros des connecteurs.

    Plugging in the power supply for a new PCBranchement de l’alimentation pour un nouvel ordinateur.

    11. Installation de la carte graphique

    Nous allons maintenant installer la carte graphique. Vous voyez les trois ou quatre grands emplacements sur votre carte-mère ? Insérez doucement la carte graphique pour aligner les broches et appuyez fermement une fois qu’elles sont pratiquement entrées. Un petit loquet va venir se fermer.

    An NVIDIA GeForce GTX graphics card inserted into a motherboardCarte graphique NVIDIA GeForce GTX insérée sur une carte-mère.

    Ensuite, branchez-la à l’aide d’un des câbles d’alimentation VGA fournis avec votre alimentation.

    Caption: Hooking up power cables to the graphics card.Branchement des câbles d’alimentation sur la carte graphique.

    12. Démarrage et tests

    Nous avons terminé ! Vous êtes prêt ? Branchez le câble HDMI ou Displayport de votre écran, branchez la souris et le clavier USB et branchez le câble d’alimentation de votre PC. Pour le démarrage initial, ne branchez que ce dont vous avez besoin.

    Appuyez sur le bouton POWER et croisez les doigts pour que vous ayez tout bien branché ! Mais ne vous inquiétez pas trop. Si un des composants n’est pas bien branché, la carte-mère va simplement arrêter le système ou bien arrêter les opérations en cours pour afficher un code d’erreur et éviter d’endommager quoi que ce soit.

    Résolution des problèmes

    Vous venez d’allumer votre PC pour la première fois, mais rien ne se passe ? L’écran reste noir ? C’est la partie un peu plus compliquée : trouver l’origine du problème !

    Mon ordinateur s’est allumé dès la première tentative, et je dois dire que j’ai été agréablement surpris. La plupart des PC que j’avais assemblés jusqu’ici ne s’étaient pas montrés aussi coopératifs. Voici comment procéder dans ce cas. 

    Branchez juste les éléments essentiels

    Branchez la souris, le clavier et l’écran. Rien d’autre. Un des éléments USB peut empêcher votre système de démarrer. 

    Essayez un autre écran

    Votre nouveau PC démarre peut-être avec une résolution qui n’est pas compatible avec votre écran, surtout si vous êtes connecté à un téléviseur ou à un projecteur. Branchez-le sur un écran normal. 

    Vérifiez tous les câbles et les branchements

    Assurez-vous que vous avez bien branché les bons câbles. Ensuite, débranchez-les puis rebranchez-les. Vérifiez que votre système de refroidissement fonctionne normalement. Vous devriez entendre un bruit d’écoulement lors des premières utilisations.

    Examinez les codes d’erreur et analysez les bips

    Les cartes-mères récentes sont équipées de petits écrans qui indiquent la température, ou un code d’erreur en cas de problème. Consultez le manuel pour connaître la signification de ces codes d’erreur. Vous le trouverez dans la boîte ou bien, si vous l’avez jeté, sur le web.

    Si vous ne comprenez pas la signification d’un des codes d’erreur, faites une recherche sur Internet. Il y a des chances pour que quelqu’un d’autre ait déjà eu le même problème.

    Certaines cartes-mères ne sont pas équipées d’écrans, et elles signalent les erreurs par un bip ou une suite de bips. Écoutez-les et notez la durée de chaque bip. Par exemple, deux bips courts suivis d’un bip long peuvent indiquer une erreur de la mémoire.

    Essayez de réinitialisez le CMOS

    Il est parfois nécessaire de totalement réinitialiser les paramètres par défaut du BIOS ou ses paramètres de sécurité. Certaines cartes-mères sont équipées de cavaliers pour cela. D’autres sont munies d’un bouton de réinitialisation du CMOS. 

    Essayez d’autres composants

    Si vous ne comprenez toujours pas d’où vient le problème, essayez de retirer certains composants. Commencez par la carte graphique et essayez de la remplacer par une autre. Procédez de la même manière pour la RAM. En cas d’échec, vous pouvez essayer avec un autre processeur. Cela demande un peu de travail, mais parfois, vous n’aurez pas le choix.

    Assurez la maintenance !

    Au départ, votre PC sera extrêmement rapide, mais nous vous conseillons de ne pas l’encombrer avec trop de programmes. Même les ordinateurs les plus modernes peuvent commencer à ralentir quand d’autres programmes travaillent de façon intensive en arrière-plan. Nettoyez votre ordinateur pour éviter que cela ne se produise.

    Mieux encore, installez Avast Cleanup et activez la fonction intégrée de maintenance automatique. Vous pouvez utiliser le Nettoyage de disque intégré pour garder de la place pour les jeux. Et le mode veille mettra les autres applications en veille.

    Résultat des courses

    L’assemblage d’un PC de jeu n’est pas une tâche facile. J’ai passé des mois à étudier les composants. Ces suggestions sont basées sur ma propre expérience et j’espère que cela vous aura permis de gagner un peu de temps.

    Préparez-vous à consacrer une demi-journée à l’assemblage de votre machine, voire plus si vous rencontrez des problèmes. Avec ce guide, vous ne devriez pas avoir trop de problèmes pour créer le PC de vos rêves.

     

    Protégez votre iPhone des menaces
    avec Avast Mobile Security gratuit

    INSTALLATION GRATUITE

    Optimisez votre Android avec
    Avast Cleanup gratuit

    INSTALLATION GRATUITE