academy
Sécurité
Sécurité
Voir tous les Sécurité articles
Confidentialité
Confidentialité
Voir tous les Confidentialité articles
Performances
Performances
Voir tous les Performances articles
Choisir la langue
Choisir la langue
Avast Academy Confidentialité Adresse IP Comment détecter et éviter l’usurpation IP

Comment détecter et éviter l’usurpation IP

L’usurpation IP est la fausse identité d’un pirate informatique. Elle lui permet d’utiliser une fausse adresse IP pour dissimuler son identité et la source réelle de son ordinateur. Grâce à l’usurpation IP, les pirates peuvent infecter votre ordinateur avec des logiciels malveillants, voler des informations sensibles ou inonder des sites Web d’attaques DDoS. Apprenez à identifier et à bloquer les attaques par usurpation IP, puis évitez complètement l’usurpation IP avec un VPN.

Academy-What-is-IP-spoofing-and-how-to-prevent-it-Hero

Qu’est-ce que l’usurpation IP ?

L’usurpation d’adresse IP – ou usurpation IP – consiste à créer des paquets IP (Internet Protocol) en utilisant une fausse adresse IP source pour se faire passer pour un autre ordinateur. Une fois qu’une fausse adresse IP est considérée comme digne de confiance, les pirates informatiques peuvent obtenir des informations sensibles de l’ordinateur de la victime ou lancer une attaque en ligne.

Hamburguer menu icon

Cette article contient :

    Bien qu’elle soit souvent utilisée à des fins malveillantes, l’usurpation IP ne constitue pas en soi un cybercrime. Il existe en effet des raisons légitimes d’usurper une adresse IP. Par exemple, les entreprises en ligne utilisent souvent des adresses IP usurpées pour tester des sites Web avant de les mettre en ligne.

    Mais lorsqu’elle est utilisée dans le cadre d’une attaque par usurpation IP – comme utiliser une fausse adresse IP pour pirater des serveurs afin de les fermer ou de voler des données – l’usurpation IP est considérée comme un cybercrime. Les pirates peuvent également utiliser d’autres formes d’usurpation, comme l’usurpation d’un téléphone pour recueillir des informations personnelles ou encore l’usurpation d’un site Web.

    Fonctionnement de l’usurpation IP

    L’usurpation IP fonctionne comme suit : un pirate informatique utilise un code ou d’autres outils spéciaux pour modifier l’adresse IP source dans l’en-tête du paquet envoyé, c’est-à-dire l’ensemble des données nécessaires pour qu’un message en ligne atteigne sa destination. Cette modification de l’adresse IP fait croire à l’ordinateur récepteur que le paquet réseau provient d’une source digne de confiance, si bien que le paquet (et les données) est accepté.

    Pour mieux comprendre comment fonctionne l’usurpation IP, il nous faut revoir certaines bases du fonctionnement d’Internet.

    Paquets IP

    Les ordinateurs et autres appareils en réseau communiquent en envoyant et en recevant des paquets IP, à savoir des données décomposées en bits. Lorsque vous recherchez des informations sur Internet, votre ordinateur reçoit des paquets IP et les réassemble. C’est ainsi que fonctionne Internet.

    Tous les paquets IP incluent un en-tête qui contient des informations de routage importantes, comme l’adresse source ou l’origine du message. Normalement, l’adresse source est l’adresse IP de la personne ou de l’ordinateur qui a envoyé le paquet. En cas d’usurpation IP, l’adresse source est une fausse adresse IP qui imite souvent une source fiable.

    L’usurpation IP utilise une fausse adresse IP source dans les en-têtes de paquets pour imiter une source fiable.Pendant une usurpation IP, une fausse adresse IP source imite une source fiable dans les paquets IP.

    Attaques par usurpation IP

    Les pirates peuvent se servir de certains outils pour modifier l’adresse source des paquets IP qu’ils envoient. En utilisant une fausse adresse source, les pirates peuvent apparaître comme un ordinateur de confiance sur votre réseau, puis demander des informations sensibles que votre ordinateur communiquera librement. Une fois qu’ils ont gagné la confiance de votre ordinateur, les pirates peuvent également attaquer celui-ci directement.

    Les attaques par usurpation IP peuvent être difficiles à détecter. Comme elles se produisent au niveau du réseau, il n’y a aucun signe extérieur de falsification. Et comme l’adresse source est fausse et aléatoire, il est difficile de bloquer ces requêtes malveillantes ou de remonter à leur source réelle.

    L’utilisation de logiciels de sécurité et de protection de la confidentialité permet de se défendre contre les attaques par usurpation IP. Avast One – notre outil de sécurité complet contenant un antivirus intégré, un VPN et un pare-feu dédié – offre toutes ces fonctionnalités et plus encore pour protéger vos appareils contre les usurpateurs d’adresses IP et préserver la confidentialité de vos données.

    Types d’usurpations IP

    L’usurpation IP peut être utilisée pour lancer diverses attaques. Une fois que les pirates ont gagné la confiance de votre ordinateur, ils peuvent exploiter cette vulnérabilité pour obtenir des informations personnelles, envoyer un virus informatique, ou même transformer votre machine en « ordinateur zombie », qui servira de support pour lancer une attaque de bots à grande échelle sur un réseau cible.

    Voici les types d’attaques par usurpation IP les plus courantes :

    DDoS

    Une attaque DDoS (déni de service distribué) consiste à submerger un réseau ou un serveur d’un flot de trafic, jusqu’à la panne. Les pirates utilisent des paquets IP contenant de fausses adresses IP pour bombarder de requêtes des réseaux ou des serveurs jusqu’à ce qu’ils ne puissent plus y répondre et tombent en panne.

    Le but d’une attaque DDoS est d’inonder de requêtes un réseau ou un serveur jusqu’à ce qu’il soit incapable de les traiter et de servir les vrais visiteurs. Et, comme une attaque DDoS utilise l’usurpation IP, la fausse adresse source est également continuellement randomisée, ce qui rend difficile le repérage et l’arrêt par les autorités.

    Les attaques DDoS surchargent un réseau ou un serveur jusqu’à ce qu’il ne soit plus en mesure de servir les visiteurs.Les attaques DDoS utilisent des adresses IP usurpées pour submerger les serveurs et entraîner la panne des sites web.

    Masquage des ordinateurs d’un botnet

    Les botnets sont des réseaux d’ordinateurs piratés qui peuvent être contrôlés à distance pour diffuser des logiciels malveillants, du spam ou lancer des attaques DDoS. Un seul botnet peut contenir des dizaines de milliers d’ordinateurs.

    Lors d’une attaque DDoS, les pirates informatiques utilisent souvent les botnets pour envoyer un volume élevé de paquets IP usurpés à un serveur. Les adresses IP usurpées permettent aux pirates de masquer les adresses sources de leurs réseaux de zombies, ce qui les rend difficiles à arrêter.

    Homme du milieu

    Une attaque de l’homme du milieu se produit lorsque des pirates informatiques interceptent la communication entre deux ordinateurs, qui ne détectent pas l’interférence. Il s’agit d’une menace en ligne courante, qui permet aux pirates d’écouter, voire de modifier, des communications.

    Lors d’une attaque de l’homme du milieu, un pirate informatique utilise l’usurpation IP pour intercepter les communications. Dans une attaque de l’homme du milieu, un pirate informatique utilise l’usurpation IP pour intercepter les communications.

    Lors d’une attaque par usurpation IP, les pirates modifient leur adresse IP pour faire croire à votre ordinateur qu’ils sont légitimes. Avec cette méthode d’usurpation IP, ceux qui lancent l’attaque de l’homme du milieu peuvent intercepter les communications entre deux ordinateur afin de modifier ou de voler discrètement des paquets IP. Les pirates informatiques lançant une attaque de l’homme du milieu peuvent également obtenir librement de votre ordinateur des données sensibles, qu’ils pourront ensuite utiliser ou vendre sur le dark web.

    Comment éviter l’usurpation

    Pour éviter l’usurpation IP, connectez-vous via un VPN pour masquer votre adresse IP. Ensuite, surveillez votre réseau pour détecter toute activité suspecte à l’aide d’un pare-feu doté d’un filtre de paquets qui inspecte les en-têtes des paquets IP. Consultez uniquement des sites sécurisés qui utilisent le protocole HTTPS et assurez-vous d’utiliser des mots de passe forts partout où cela est possible.

    Malheureusement, il n’est pas possible d’éviter totalement l’usurpation IP. Cependant, vous pouvez prendre certaines précautions pour empêcher les paquets IP usurpés de pénétrer dans un réseau.

    Voici quelques outils qui peuvent vous aider à prévenir l’usurpation IP :

    • Des méthodes de vérification robustes

      Des outils comme les certificats SSL permettent de vérifier les sites Web qui tentent de se connecter à votre réseau.

    • Des pare-feux

      Protégez votre réseau avec un pare-feu pour sécuriser votre ordinateur contre les paquets IP non autorisés, les fausses adresses IP sources et le trafic suspect.

    • Les protocoles Internet les plus récents

      Par rapport à Ipv4, IPv6 offre des protections de sécurité actualisées.

    • Les sites web HTTPS

      Les sites Web dotés de protocoles de chiffrement sécurisés, comme HTTPS, sont généralement plus sûrs. Une extension de navigateur pour la sécurité en ligne peut également vous aider à détecter les sites dangereux lorsque vous naviguez sur le Web.

    • Des mots de passe forts

      En créant des mots de passe forts, vous empêcherez les usurpateurs d’adresses IP d’accéder à vos ordinateurs.

    • L’authentification par adresse IP

      Utiliser l’authentification par adresse IP plutôt que d’autres données de connexion permet de vérifier que les utilisateurs sont bien ceux qu’ils prétendent être.

    • Un antivirus fiable

      En utilisant l’une des meilleures applications antivirus gratuites du marché, vous avez plus de chances de repérer les intrus qui tentent de s’introduire dans votre réseau.

    Protégez vos données avec un VPN éprouvé

    Il est difficile de se défendre contre l’usurpation IP – mais une connexion Internet sécurisée et chiffrée est votre meilleur atout contre toutes sortes de stratagèmes de piratage.

    Le VPN Avast SecureLine chiffre entièrement votre connexion Internet, tout en offrant une véritable confidentialité pour cacher votre activité en ligne aux usurpateurs d’adresse IP, à votre FAI, à vos employeurs, etc. De plus, grâce à un choix multiple de serveurs, vous bénéficierez de vitesses ultrarapides, où que vous soyez dans le monde. Prenez le dessus sur les pirates informatiques dès aujourd’hui avec le VPN Avast Secureline.

    Protégez votre adresse IP avec le VPN Avast SecureLine

    ESSAI GRATUIT

    Protégez votre adresse IP avec le VPN Avast SecureLine

    ESSAI GRATUIT