academy
Sécurité
Confidentialité
Performance
Choisir la langue
Avast Academy Sécurité Malwares Malware vs virus : quelle est la différence ?

Malwares vs virus : quelle est la différence ?

Si l’on a tendance à utiliser les termes « malware » et « virus » de façon interchangeable, ce sont deux choses différentes. La différence entre les malwares et les virus : un « malware » est un terme englobant toutes sortes de logiciels malveillants, alors qu’un « virus » n’est qu’un type de logiciel malveillant. Découvrez ici ce qui distingue les malwares des virus et comment vous en protéger.

Malware-vs-Viruses-Whats_the_Difference-Hero

Quelle est la différence entre un malware et un virus ?

Le terme « malware » engloble tous les logiciels malveillants (malicious software) conçus pour infecter et endommager le système hôte d’un utilisateur. Un virus informatique n’est qu’un type de malware. De même que tous les carrés sont des rectangles, mais que tous les rectangles ne sont pas des carrés, tous les virus sont des malwares, mais tous les malwares ne sont pas des virus.

Hamburguer menu icon

Cette article contient :

    Alors si vous vous demandez si un malware est la même chose qu’un virus, la réponse est NON. La catégorie des malwares comprend les virus, les spywares (logiciels espions), les adwares (logiciels publicitaires), les ransomwares (rançongiciels) et d’autres types de logiciels dangereux. Savoir distinguer un virus des autres types de malwares peut vous être utile si vous souhaitez vous en protéger ou en supprimer.

    Un virus informatique est conçu pour s’auto-répliquer et se propager sur le plus d’appareils possible. Tout comme un virus biologique infecte un hôte, s’auto-réplique et se propage sur d’autres hôtes. Les virus prolifèrent en infectant les applications et messageries. Ils peuvent être transmis par des supports de stockage amovibles, des sites infectés, des pièces jointes et même des réseaux.

    L’impact du virus dépend de son niveau de sophistication. Un code malveillant de base peut endommager votre disque dur ou supprimer des fichiers. Un virus plus complexe peut se tapir dans votre ordinateur et lancer une activité indésirable (comme diffuser des spams). Les virus très avancés (virus polymorphes) modifient leur propre code pour éviter d’être détectés.

    Au-dessus des malwares et des virus, on distingue une catégorie plus vaste et plus globale : les menaces. Les menaces englobent les malwares, mais aussi d’autres menaces en ligne : le phishing (hameçonnage), le vol d’identité, l’injection de code SQL, etc.

    Threat-diagram_FR

    Pourquoi confond-on souvent les virus et les malwares ?

    Cette confusion entre les virus et les malwares est une question de reconnaissance des noms. Lorsqu’un terme entre dans l’esprit collectif, il a tendance à y rester. La télévision par câble utilise un enregistreur vidéo numérique, mais on parle toujours de « bande » pour parler du processus d’enregistrement, comme aux temps de la VHS. Les vieilles habitudes ont la vie dure.

    Surgi dans les années 1970, le premier malware a été appelé « virus ». Les premiers programmes anti-malwares créés dans les années 1980-1990 ont été appelés « antivirus ». Parce qu’à l’époque, le virus était le problème principal. De nombreux logiciels continuent de se définir comme des antivirus même lorsqu’ils protègent contre bien plus que des virus. C’est aussi le cas d’Avast Antivirus Gratuit !

    Est-ce vraiment important qu’un malware soit comme un virus si vous n’utilisez pas de logiciel antivirus ? Pas vraiment. Sans un antivirus efficace, vous êtes vulnérable à tous les types de malwares. Avast bloque plus de 66 millions de menaces par jour. Et nous serions ravis de vous protéger aussi.

    En fait, il y a aussi d’autres types de malwares ?

    Le paysage de la cybersécurité évolue. Malheureusement, les malfaiteurs sont plus nombreux que jamais. Et ils sont très motivés (et pas seulement financièrement) pour innover. Les virus ne sont pas les seuls risques des internautes :

    Icon_01Les vers : c’est un morceau de malware qui s’auto-réplique. Il passe d’un ordinateur à un autre, et se limite généralement à l’auto-réplication.

    Icon_02Les adwares : ce sont des spams conçus pour bombarder votre appareil de publicités afin de générer des revenus publicitaires.

    Icon_03Les scarewares (alarmiciels) : par exemple, lorsqu’une alerte vous dit que votre ordinateur est infecté par un malware et qu’elle vous invite à télécharger une solution. Ce téléchargement peut être lui-même un malware, ou être un logiciel inutile qu’on vous incite à acheter.

    Icon_04Les spywares (logiciels espion) : tout comme son nom l’indique, il espionne vos actions et enregistre vos frappes pour voler vos identifiants de connexion.

    Icon_05

    Les ransomwares : c’est une forme de malware récente et particulièrement vilaine. Il verrouille votre ordinateur, des dossiers ou des fichiers pour vous empêcher d’y accéder. Il les garde en otage et vous demande une rançon pour les récupérer.

    Icon_06Les rootkits : c’est le malware le plus difficile à détecter et à supprimer. Ces kits se cachent dans votre ordinateur et y réalisent diverses activités illégales, notamment voler des informations d’utilisateur (comme les spywares), envoyer des spams, participer à des attaques DDoS ou donner à des pirates l’accès distant à votre appareil.

    Certains de ces éléments se chevauchent, ce qui peut rendre les malwares difficiles à distinguer. Pour beaucoup de gens, identifier le malware n’est pas si important. Si quelqu’un essaie d’endommager votre ordinateur ou de s’en servir pour des attaques, tout ce qui vous intéresse, c’est de l’arrêter.

    Quels types d’appareils peuvent-être affectés ?

    Les malwares peuvent toucher tous les types d’appareil. Selon votre mode d’utilisation, vous serez exposé à différents risques. Les PC sont les plus ciblés car Windows est le système d’exploitation le plus répandu. Pendant des années, les créateurs de malwares ont ignoré les Mac parce que leur part de marché était trop faible. Mais avec leur essor, les malwares pour Mac ont aussi commencé à apparaître.

    Les smartphones et les tablettes peuvent aussi être infectés par des malwares, malgré leur niveau de sécurité relativement élevé. Les utilisateurs de l’iPhone ne peuvent télécharger des applis que sur l’App Store officiel, mais les utilisateurs d’Android ne sont pas limités à Google Play. Les deux entreprises surveillent rigoureusement leur boutique mais les malwares parviennent parfois à se faufiler et à infecter quelques malchanceux avant d’être bannis. Si cela vous arrive, voici comment supprimer un virus sur Android.

    Si vous « jailbreakez » votre smartphone ou tablette, vous pouvez aussi être infecté par un malware car vous annulez les protections intégrées de l’appareil. En général, seuls les utilisateurs expérimentés savent comment réaliser le jailbreak, ils sont donc conscients des risques encourus. À moins que vous n’en fassiez partie, pensez à deux fois avant de jailbreaker votre téléphone.

    En général, les iPhone ne peuvent être infectés par des malwares que s’ils ont été jailbreakés. Mais les appareils Android sont bien plus exposés aux attaques.

    Comment savoir quel malware a infecté mon ordinateur ?

    La plupart des malwares font tout pour ne pas être détectés mais certains types doivent se manifester. Par exemple, les ransomwares vous font savoir clairement que vous avez été infecté, afin que vous puissiez payer la rançon attendue. D’autres formes de malwares, comme les spywares, essaient de se faire aussi discrets que possible. Leur objectif étant de recueillir des informations tout en passant inaperçu.

    Indépendamment du type d’infection, certains signes peuvent trahir une infection malveillante. L’un des signes révélateurs est que votre ordinateur fonctionne soudainement au ralenti. Cela est généralement dû au fait qu’un morceau de malware mal écrit accapare les ressources de votre ordinateur. Réciproquement, un disque dur lent peut révéler son usure. Le cas échéant, même si vous n’êtes pas infecté par un malware, vous devez quand même faire une copie de sauvegarde de vos données. 

    Bien sûr, les problèmes de performances de votre ordinateur peuvent provenir d’autres sources que les malwares. Voici des conseils pour accélérer votre PC Windows, améliorer les performances de votre Mac et les processus du disque dur. Mais la première chose à faire est toujours de vérifier si votre système a été infecté par un malware. Comme de nombreux malwares bloquent l’installation de logiciels anti-malwares, le mieux est d’installer un outil de suppression de malwares sur votre ordinateur.

    Comme de nombreux types de malwares présentent des symptômes similaires, identifier la variante précise qui est sur votre appareil peut être délicat (à moins qu’il ne décline lui-même son identité, comme le ransomware). Peu importe le malware auquel vous êtes confronté, vous devez absolument le supprimer au plus vite pour l’empêcher de se propager sur d’autres appareils de votre réseau.

    Faut-il utiliser à la fois une protection antivirus et un anti-malwares ?

    De nos jours, un antivirus est un anti-malwares. On ne fait plus la distinction entre les deux. On ne trouve plus de logiciels qui détectent et suppriment les virus sans tenir compte des vers, des trojans, des spywares et des ransomwares. Même si un produit porte le nom d’antivirus, comme Avast Antivirus Gratuit (qui est aussi un anti-malwares), il propose en général une protection bien plus large (et si ce n’est pas le cas, ne l’utilisez pas).

    Les bonnes solutions anti-malwares surveillent aussi les messageries et la navigation Web, et entretiennent une base de données de sites reconnus dangereux. Si vous essayez d’accéder à un site connu pour sa charge malveillante, votre antivirus ne vous laissera même pas charger le site.

    De même, si un e-mail comporte une pièce jointe suspecte, votre antivirus la détectera et enverra la pièce jointe en quarantaine pour vous empêcher de l’ouvrir. SI la pièce jointe s’avère légitime, vous pourrez alors la placer dans un dossier normal et indiquer à l’antivirus qu’il s’agit d’un faux positif, pour référence ultérieure.

    Une solution unique pour les malwares et les virus

    Inutile de vous inquiéter du type exact de malware qui essaie d’infecter votre système. Vous voulez juste l’éviter ! Utiliser un puissant antivirus est le meilleur moyen d’éviter les malwares ou de rétablir votre appareil en cas d’infection.

    Avast Antivirus Gratuit dispose d’un système de détection et de prévention complet contre les virus, les malwares, les spywares, les ransomwares, les attaques de phishing et autres menaces. C’est une solution fiable pour une protection totale. Confiez votre cybersécurité à l’antivirus le plus fiable au monde.

    Protégez votre iPhone des menaces
    avec Avast Mobile Security gratuit

    INSTALLATION GRATUITE

    Protégez votre appareil Android des menaces
    avec Avast Mobile Security gratuit

    INSTALLATION GRATUITE