81071113878
academy
Sécurité
Sécurité
Voir tous les Sécurité articles
Confidentialité
Confidentialité
Voir tous les Confidentialité articles
Performances
Performances
Voir tous les Performances articles
Choisir la langue
Choisir la langue
Avast Academy Sécurité Autres menaces Qu’est-ce qu’une machine virtuelle et comment cela fonctionne ?

Qu’est-ce qu’une machine virtuelle et comment cela fonctionne ?

Et si vous disposiez d’un ordinateur parfaitement fonctionnel qui n’existe pas physiquement ? Loin de la science-fiction, les machines virtuelles sont en fait assez courantes et offrent de nombreuses applications. Poursuivez votre lecture pour découvrir la définition des machines virtuelles, leur fonctionnement, ainsi que leurs avantages et inconvénients. Ensuite, procurez-vous un outil de cybersécurité complet comme Avast One pour sécuriser toutes vos activités en ligne.

Clubic-icon
2022
Antivirus performant, fiable
presse-citron-icon
2021
Meilleur antivirus
PC-editors-choice-icon
2021
Choix de la rédaction
Academy-What-is-a-Virtual-Machine-Hero

Qu’est-ce qu’une machine virtuelle ?

Une machine virtuelle (VM) est un ordinateur qui fonctionne entièrement sur un logiciel au lieu d’un matériel physique. Les machines virtuelles utilisent un logiciel sur un ordinateur physique (hôte) pour reproduire ou émuler la fonctionnalité d’un autre ordinateur ou système d’exploitation. En substance, une VM est un ordinateur simulé à l’intérieur d’un ordinateur réel.

Hamburguer menu icon

Cette article contient :

    Du point de vue de l’utilisateur, les machines virtuelles fonctionnent comme des ordinateurs normaux. Elles disposent d’un système d’exploitation (OS), stockent des fichiers, exécutent des programmes et possèdent même des composants matériels virtuels. Mais comme les VM sont entièrement basées sur des logiciels, elles doivent emprunter des ressources matérielles à un ordinateur hôte. Par exemple, dans une machine virtuelle, le processeur (CPU) réel de l’ordinateur hôte physique est utilisé pour modéliser un processeur virtuel.

    Un seul ordinateur hôte peut faire tourner plusieurs VM, toutes dotées de systèmes d’exploitation et de fonctionnalités totalement indépendants. Un ordinateur Windows peut héberger une machine virtuelle macOS, ce qui permet à un PC Windows de fonctionner comme un Mac. De même, un ordinateur Mac peut héberger une machine virtuelle Windows, permettant à un ordinateur Apple de fonctionner comme un PC.

    Les VM aident les entreprises à réduire leurs coûts et à optimiser les performances de leur réseau, notamment lorsqu’il s’agit de fournir des solutions logicielles sur le cloud et de maintenir la sécurité des serveurs. Les applications des machines virtuelles sont nombreuses. Les concepteurs, les développeurs et les testeurs de produits utilisent couramment les VM pour voir comment les logiciels ou d’autres conceptions fonctionnent sur différents systèmes d’exploitation sans avoir à acheter des appareils supplémentaires.

    Types de machines virtuelles

    Les machines virtuelles peuvent effectuer différentes tâches en fonction du type de VM utilisé.

    Les machines virtuelles se répartissent en deux grandes catégories :

    • Machine virtuelle de processus : ces machines virtuelles permettent à certains outils de fonctionner comme s’ils étaient natifs ou que la fonctionnalité était intégrée. Un ordinateur hôte Windows peut utiliser une machine virtuelle Java pour exécuter des applications Java. Les machines virtuelles de processus créent un environnement de programme indépendant de la plateforme en masquant les informations sur le matériel et le système d’exploitation de l’hôte.

    • Machine virtuelle système : l’émulation d’un système d’exploitation complet en partageant l’accès aux caractéristiques physiques de l’hôte, comme la RAM et le stockage, est connue sous le nom de VM système. Les VM système permettent à un PC Windows d’exécuter macOS pour émuler un ordinateur Mac. Une plateforme système peut répartir les ressources physiques d’un hôte entre plusieurs VM, chacune possédant sa propre copie du système d’exploitation.

    À quoi servent les machines virtuelles ?

    Les machines virtuelles étendent le potentiel informatique d’un seul appareil, augmentant ainsi les capacités et la flexibilité du matériel existant. Si un utilisateur de Mac a besoin d’exécuter des outils Microsoft, il peut utiliser une machine virtuelle Windows au lieu de se procurer un nouvel ordinateur. Ou si un développeur PC veut voir à quoi ressemblera sa nouvelle application sur un Mac, il peut le faire avec une machine virtuelle.

    Une machine virtuelle Mac fonctionnant sur un PC Windows.Les machines virtuelles vous permettent d’utiliser différents systèmes d’exploitation sans avoir à acheter un nouvel appareil.

    Outre l’utilisation de la virtualisation logicielle pour améliorer l’efficacité et optimiser les performances des PC, les VM permettent aux services du cloud public de répondre plus facilement aux besoins de plusieurs utilisateurs. Elles permettent également aux organisations de développer des stratégies de sécurité opérationnelle efficaces et des plans de continuité des activités avec une perturbation minimale de l’infrastructure informatique.

    Une autre utilisation courante des VM est la création de versions « factices » de logiciels ou de systèmes d’exploitation qui n’affecteront pas les machines hôtes. Les développeurs et les spécialistes de la sécurité peuvent ainsi tester les logiciels et isoler les fichiers infectés dans un environnement sûr et placé en quarantaine, sans que les malwares ou les bugs n’affectent d’autres parties de leur système ou de leur réseau.

    Comment fonctionnent les machines virtuelles ?

    Les machines virtuelles utilisent un logiciel spécial appelé hyperviseur, également connu sous le nom de moniteur ou gestionnaire de machine virtuelle (VMM), pour émuler les principaux composants et ressources matérielles d’un ordinateur hôte. L’hyperviseur sert d’intermédiaire entre l’ordinateur hôte physique et la machine virtuelle invitée, distribuant les ressources à la machine virtuelle en fonction des besoins individuels et de la capacité de l’hôte.

    Comme toute autre application, une VM s’exécute dans une fenêtre, et vous pouvez exécuter plusieurs VM à la fois. Par exemple, en plus du système d’exploitation de l’ordinateur hôte, vous pouvez exécuter simultanément une machine virtuelle Android et une machine virtuelle Linux.

    Des machines virtuelles Windows et Mac exécutées côte à côte dans des fenêtres différentes sur un PC Windows.Comme toute application, une machine virtuelle est exécutée dans une fenêtre individuelle.

    Quelle est la différence entre un conteneur et une machine virtuelle ?

    Les conteneurs et les machines virtuelles ont des fonctions similaires, mais ils se distinguent par le fait que, alors qu’une machine virtuelle émule un système informatique complet (y compris la modélisation des composants matériels virtuels), les conteneurs ne reproduisent ou ne virtualisent que les applications logicielles et leurs fichiers dépendants.

    Les VM les plus populaires disponibles dans le commerce, comme les machines virtuelles VMWare ou Parallels, utilisent les ressources physiques d’un ordinateur hôte pour créer un ordinateur virtualisé qui fonctionne avec son propre système d’exploitation. Les conteneurs étant conçus pour exécuter uniquement des programmes individuels, ils ne disposent pas du même niveau d’infrastructure virtuelle et utilisent le même noyau de système d’exploitation que leur hôte.

    Mais ces limites apparentes impliquent également que les conteneurs sont plus légers et plus rapides que les VM, ce qui les rend parfaitement adaptés à la prise en charge des microservices, où différents conteneurs exécutent des composants d’application ou des services distincts. Et comme plusieurs conteneurs peuvent être exécutés dans une même machine virtuelle, les deux technologies sont souvent utilisées ensemble.

    Quels sont les avantages des machines virtuelles ?

    Les machines virtuelles sont extrêmement polyvalentes, et les entreprises et les professionnels les utilisent pour de nombreuses raisons. Voici les principaux avantages des machines virtuelles :

    • Extension des ressources : une VM vous permet d’utiliser des logiciels qui ne sont pas compatibles avec une machine hôte, ce qui augmente les possibilités offertes par un appareil.

    • Efficacité : macOS et Windows peuvent être exécutés à la fois sur un seul appareil, ce qui permet d’économiser de l’argent, de l’espace physique et du temps.

    • Innovation : les développeurs peuvent tester leurs logiciels pour voir comment ils fonctionnent sur d’autres systèmes d’exploitation, sans se soucier de l’impact des malwares ou des bugs sur leur ordinateur.

    • Sécurité : les VM prévoient une reprise après sinistre intégrée et l’approvisionnement d’applications afin d’accroître considérablement la capacité des services informatiques à répondre aux menaces logicielles pesant sur leurs réseaux et à les atténuer. Les machines virtuelles sont de grands atouts dans les plans informatiques de reprise après sinistre, essentiels pour les opérations commerciales.

    Quels sont les inconvénients des machines virtuelles ?

    Malgré leurs nombreuses applications, les machines virtuelles ont leurs inconvénients. Les inconvénients des VM découlent principalement de la puissance de calcul nécessaire pour répliquer un autre système informatique. Voici quelques-uns des problèmes que vous pouvez rencontrer en utilisant des machines virtuelles :

    • Instabilité : l’exécution de plusieurs machines virtuelles peut épuiser votre processeur et d’autres composants matériels essentiels et entraîner des performances instables.

    • Ralentissement : une machine virtuelle est généralement plus lente et moins efficace qu’une machine physique. Vous ne devez donc pas vous attendre à ce qu’une VM fonctionne aussi bien que son ordinateur hôte.

    Une machine virtuelle Mac se charge lentement sur un PC Windows.Les machines virtuelles peuvent mettre du temps à se charger et fonctionnent généralement plus lentement que leurs homologues physiques.

    Si vous rencontrez des difficultés pour exécuter une VM sur votre ordinateur, vérifiez votre mémoire RAM afin d’identifier et de résoudre les problèmes de performances. Et consultez nos guides de performance dédiés qui proposent d’autres astuces pour accélérer votre PC ou corriger un Mac trop lent.

    Types de virtualisation

    Les VM utilisent différents types de virtualisation. En fonction de vos besoins, les types de virtualisation suivants peuvent être appliqués individuellement ou conjointement :

    • Matérielle : également connue sous le nom de visualisation de serveur, la virtualisation matérielle utilise un hyperviseur pour créer des versions virtuelles d’ordinateurs et de systèmes d’exploitation, de sorte que vous pouvez exécuter une VM Linux ou Windows sur du matériel Mac.

    • Logicielle : en créant un système virtuel qui utilise les mêmes caractéristiques physiques que l’hôte, la virtualisation logicielle vous permet d’utiliser des applications non natives, et elle peut vous donner un accès à distance aux applications virtuelles.

    • Espace de stockage : le stockage virtuel permet de regrouper différents dispositifs de stockage physique en un seul. Et le stockage virtuel peut être dupliqué, ce qui réduit les temps d’arrêt en cas de cyberattaque.

    • Bureau : la virtualisation du bureau stocke votre bureau sur un serveur distant, ce qui signifie que vous pouvez y accéder à distance, où que vous soyez et à partir de n’importe quel appareil.

    • Réseau : utilisée pour créer plusieurs sous-réseaux sur le même réseau physique, la virtualisation de réseau maximise les performances pour les clients individuels en ajustant automatiquement la bande passante et les serveurs.

    Les machines virtuelles renforcent-elles la sécurité ?

    Les machines virtuelles sont des outils essentiels que les développeurs utilisent pour créer des solutions de cybersécurité permettant de gérer les menaces. Elles contribuent à lutter contre les virus informatiques et à bloquer les tentatives de piratage. Les machines virtuelles permettent aux professionnels de l’informatique de créer des bacs à sable sécurisés afin d’ouvrir et d’examiner en toute sécurité des fichiers dangereux sans affecter leur appareil ou le reste du réseau.

    Un seul fichier infecté peut se propager rapidement dans un réseau, causant des dommages et des perturbations incalculables. L’utilisation d’une machine virtuelle aide les développeurs ou les équipes informatiques à isoler les applications ou les fichiers infectés, protégeant ainsi les ordinateurs hôtes et empêchant la propagation des malwares.

    Mais si vous pensez que votre ordinateur personnel a déjà été infecté, consultez notre guide et agissez rapidement pour supprimer le virus.

    Une sécurité complète commence par Avast One

    Les machines virtuelles sont une excellente ressource pour toutes sortes d’applications, mais une cybersécurité efficace ne doit jamais reposer sur une seule couche de protection. Avast One dispose d’un arsenal complet de ressources de sécurité, offrant une protection globale contre les nombreuses menaces en ligne actuelles.

    S’appuyant sur un antivirus primé qui identifie et bloque les virus et autres malwares, les défenses proactives d’Avast One ne laissent rien au hasard. Et grâce à une multitude de mesures de protection de la vie privée, comme la prévention du pistage et un VPN intégré, Avast One veillera à ce que toutes vos activités restent sécurisées et confidentielles.

    Protégez votre vie privée et renforcez votre sécurité avec Avast One

    INSTALLER GRATUITEMENT

    Protégez votre vie privée et renforcez votre sécurité avec Avast One

    INSTALLER GRATUITEMENT
    Autres menaces
    Sécurité
    Deepan Ghimiray
    24-06-2022